Le "Testament" de Racine Mapou

« Brassens, échos d'aujourd'hui » Le groupe Racine Mapou de Azor interprète «Testament », morceau gravé sur la compilation «Brassens, échos d'aujourd'hui » dans le cadre d'un projet musical mené par le Français Emile Omar.

Publié le 2013-06-10 | Le Nouvelliste

Culture -

16 artistes d'aujourd'hui, du monde entier, ont revisité, dans leur langue, dans leur style, le répertoire de Brassens, interprétant 16 de ses titres à succès: «Le roi» par Enkhjargal & Duplessy (Mongolie); « P... de toi» par Gabriel Stebbing (Angleterre) sous le nom d'artiste Night works; « Stances à un cambrioleur » par l'Américain Shawn Lee. Aux côtés de 15 artistes venus de Colombie, du monde arabe, de l'Amérique et de l'Europe, Racine Mapou de Azor a été choisi pour interpréter «Testament» du poète sétois. Une interprétation originale, s'inscrivant dans l'univers musical haïtien. Une couleur traditionnelle, une ballade en créole. Une composition inédite et une originalité marquée par la thématique « Amour » qui vient de donner une autre saveur à son répertoire et d'offrir une autre sonorité au public haïtien. «Racine Mapou n'est pas limité dans ses thèmes. Le fait que notre musique hérite principalement du vaudou ne nous oblige pas à ne chanter que cela, et nous sommes très contents que ce projet nous ait donné l'occasion de parler d'amour», se réjouit François Fortuné, directeur du groupe. Georges Brassens a immanquablement marqué toute la génération des années 50-60 et 70 en France comme ailleurs. Son oeuvre, très caractéristique de la musique populaire et folklorique française, a fini par atteindre l'universel, attirant des musiciens du monde entier. C'est à juste titre que la musicalité et la poéticité chez ce grand chansonnier ont été couronnées du prix de poésie de l'Académie française en 1967. Né à Sète le 22 octobre 1921 et mort à Saint-Gély-du-Fesc le 29 octobre 1981, ce monument de la chanson française fascine encore aujourd'hui les aficionados des musiques du monde. Le Français Fanon, pour célébrer les 30 ans de la mort du compositeur, a fait sortir en avril 2011 la compilation «Brassens, échos du monde». Elle réunissait des versions les plus inattendues de ses chansons, interprétées dans les styles les plus variés par des artistes de tous horizons : boléro japonais, folk russe, soft jazz polonais, punk belge, etc. Véritable culte Brassens ! Projet ambitieux et audacieux ayant reçu à l'époque un accueil chaleureux auprès des critiques. Son oeuvre attire anciens et modernes et reste ouverte aux musiciens de tous les âges. Ses textes et mélodies touchent l'universalisme. Emile Omar, concepteur du projet musical «Brassens, échos d'aujourd'hui », poursuit l'aventure d'immortaliser l'oeuvre du maître moustachu. «L'idée, lâche-t-il, est de souligner le caractère intemporel de cette oeuvre en proposant à des artistes étrangers contemporains qui ne connaissaient pas forcément Georges Brassens de revisiter une chanson du répertoire à leur manière tout en les accompagnant dans la direction artistique. » Il propose « Brassens, échos d'aujourd'hui ». Deuxième volume. Signe probant d'un succès escompté après la première aventure. Rosny Ladouceur

Les titres de la compilation «Brassens, échos d'aujourd'hui » 1- « Le roi », Enkhjargal & Duplessy - Teneg Haan, Mongolie 2- « Dans l'eau de la claire fontaine », Herman Dune - In the clearwater spring 3- « Jeanne », Grupo Canalon de Timbiqui - La juana 4- « Les amoureux des bancs publics », Yael Naïm - Hasafsal Hatsiburi 5- « Le vent », Nostalgia 77 - Misty wind 6- « P... de toi », Night works - The fool 7- « La non-demande en marriage », Rodrigo Amarantem- O Nao-Pedido de Casamento 8- « Les philistins », Olle Nyman - Girigbukar 9- « Saturne », Anthony Joseph, Roger Raspail & Colin Webster - Saturn 10- « Le roi, Blundetto» ft. Pupajim - King of 11- « Je me suis fait tout petit », Las Hermanas Caronni - Tout petit 12- « Le parapluie », Christian & Amour Makouaya - Maza 13- « Au bois de mon coeur », Lianne La Havas - Friends like evergreens - Au bois de mon coeur 14- « Le testament », Racine Mapou de Azor - Testaman 15- « Stances à un cambrioleur », Shawn Lee -Westances 16- « Ballade à la lune », Yasmine Hamdan - Gamar.
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article