Septentrional, Djakout #1 et Anbyans récompensés pour le carnaval au Cap

PUBLIÉ 2013-03-04
Environ un mois après la tenue au Cap-Haïtien du carnaval « Yon Ayisyen, yon pyebwa, an'n pote kole » les 10, 11 et 12 février 2013, les groupes musicaux les plus performants pendant les trois jours gras ont été récompensés par les autorités du pays. L'orchestre Septentrional, Djakout #1, et Anbyans sont les grands champions des trois jours gras.


La cérémonie de la remise des prix a eu lieu à l'hôtel Ibo Lele le vendredi 1er mars 2013 en présence du président de la République, Michel Joseph Martelly ; la première dame, Sophia Martelly ; la ministre de la Culture, Josette Darguste ; la ministre du Tourisme, Stéphanie Balmir Villedrouin ; le président du comité du carnaval, Gilbert Bailly ; le ministre des Affaires sociales, le délégué départemental du Nord et celui de l'Ouest, les représentants de tous les groupes musicaux ayant participé au carnaval, les représentants des sponsors, des ministres et des secrétaires d'État. Trois primes de même valeur ont été remises par le ministère de la Culture aux trois meilleurs groupes musicaux du carnaval national. Ainsi, l'Orchestre Septentrional est considéré comme le grand champion du carnaval. Djakout #1 est classé vice-champion pour la meilleure animation populaire. Et Anbyans, jeune groupe du Cap-Haïtien, a fait montre, d'après le classement, de plus d'originalité dans la création. Ces trois formations musicales ont chacune reçu un chèque d'une valeur de 15 000 dollars américains et une plaque d'honneur. D'un autre côté, six médaillons ont été attribués à T-Vice, T-Micky, Team Lòbèy, Zatrap et Barikad Crew pour s'être distingués au carnaval, disent les autorités. De plus, des certificats « Honneur & Mérite » ont été décernés aux sponsors dont Tropical Airways, Natcom, Digicel, Vorbe & Fils, Sogener, Brana, Brasserie la Couronne, Comme il Faut, SECOSA, Bongù, EuropCar, Bakara, Barbancourt, Industries Acra et Tropic S.A. pour avoir contribué à la réussite du carnaval national au Cap-Haïtien. Le président Michel Martelly précise et propose Selon Wadner Joseph, manager de Mass Konpa qui a représenté son groupe à cette soirée de remise de prix, le président Martelly aurait demandé, pour l'année prochaine, d'accorder une prime à la méringue la plus populaire, même quand le groupe qui l'a réalisée ne serait pas dans le parcours du carnaval. Wadner a aussi avancé que le président a affirmé, qu'ayant été lui aussi très acerbe envers les gouvernements lorsqu'il était musicien, n'avoir aucun problème avec un groupe dont la méringue critique son système. Toutefois, « maintenant que c'est l'Etat qui donne tout et le carnaval étant une fête et non une manifestation, il faut que tous les participants s'y conforment. Martelly n'exige pas aux musiciens de dire de bien de lui, mais ils doivent avoir un minimum de respect envers les autorités. Si quelqu'un veut une manifestation, qu'il attende après le carnaval pour aller à la police pour avoir une autorisation », continue la manager de Mass Konpa, citant le chef de l'Etat. Toujours selon Wadner, le président, pour le carnaval des Fleurs, aurait proposé aux groupes participants de faire une autre méringue, mais ces derniers ont rejeté cette proposition, préférant remixer leur composition. Martelly en aurait aussi profité pour faire savoir aux artistes que le chanteur-député Gracia Delva pense à eux, et que cette semaine une loi sera déposée au Parlement sur la protection des artistes après leur carrière.

Gilles Freslet (gillesfreslet@yahoo.fr)



Réagir à cet article