Villa Médicis

James Noël au Théâtre des Expositions à Rome

Publié le 2012-10-04 | Le Nouvelliste

Culture -

Le poète haïtien James Noël, natif de Hinche, a reçu, au début de l’année 2012, une bourse de résidence à Villa Médicis en Italie. Une telle possibilité lui permet de perfectionner son talent d’écrivain et de se frotter aux artistes de nationalités différentes qui partagent le goût de la langue française.

Dans la Ville éternelle, les 3 et 4 octobre, Noël prend part aux côtés des pensionnaires au deuxième rendez-vous du Théâtre des Expositions surnommé Accademia. La première partie de ce programme de l’Académie de France à Rome - Villa Médicis avait eu lieu au mois de juin.

Le commissariat d’Accademia a été confié à Alessandro Rabottini. D’après une note de l’institution culturelle, « Accademia ne consiste pas en une exposition d’œuvres, mais plutôt en une rencontre où les pensionnaires de l’Académie de France à Rome - Villa Médicis, en  présence du public, soumettent des projets d’une grande variété relevant aussi bien des arts visuels que de la musique, de la littérature, du graphisme, de l’architecture, du cinéma, de la poésie ou de l’histoire de l'art. Accademia montre la Villa Médicis dans sa quotidienneté, depuis ses laboratoires les plus secrets jusqu’aux pavillons disséminés dans ses jardins, pour composer à une nouvelle échelle un atelier créatif et artistique ».

Le rêve de Malraux

Cette manifestation culturelle à laquelle prend part James Noël en est à sa troisième édition. Elle a été initiée par le directeur de la Villa Médicis à Rome, Éric de Chassey, « qui poursuit le rêve d’André Malraux qui instaura dans les années 1960  « les relations et les échanges culturels entre l'Italie et la France dans un esprit résolument ouvert sur l'Europe et le monde ».

« Le Théâtre des Expositions a été organisé pour permettre aux pensionnaires de la Villa Médicis de travailler ensemble, de s'exposer l'un l'autre ainsi qu'au public, en montrant la diversité des disciplines et des recherches d’aujourd’hui », dit Chassey.

Mercredi 3 octobre 2012, soirée / Grand salon. 20h30 : Intranquillités, 60. On retrouvera à cette soirée, qui allie lecture et musique, James Noël, Philippe Adam, Laurence Durand, Francesco Filidei, Magic Malik, Pascale Monnin, Gaia Riposati et Pierre Senges.

Jeudi 4 octobre, soirée/ Grand salon. 19hres:  La migration des murs, 60’. Le poète présente son travail en collaboration avec Mia Lecomte, Fanette Mellier et Gaia Riposati, (lecture-performance en langues française et italienne).

James Noël fera découvrir au public « La migration des murs », un livre, dit-il, « construit par fragments, conçu comme une proposition fracassante, une apologie de la chute des murs ». Ce projet est né d’une collaboration entre lui et Fanette Mellier.

Pendant le Théâtre des Expositions, ce  « livre  sera mis gracieusement à la disposition du public et fera l’objet d’une lecture-performance », précise le pensionnaire de Villa Médicis.

James Noël est connu pour ses recueils de poèmes, entre autres, Le Sang visible du vitrier. Kabòn 4, Des poings chauffés à blanc, Kana Sutra, Quelques poèmes et des poussières, Poèmes à double tranchant / Seul le baiser pour muselière. Il a écrit plus d’une quinzaine d’ouvrages. Ses oeuvres sont consignées dans plusieurs anthologies parmi lesquelles «L'année poétique 2008» (Seghers), «144 Poètes autour du monde» (Seghers), «Nous, la Multitude» (Editions Temps des Cerises, 2010.

Rappelons qu’avant le départ de James Noël pour la Villa Médicis, l’Institut Français en Haïti avait organisé, au mois de mars de l'année en cours, une soirée en son honneur. Les artistes, James Germain, Wooly Saint-Louis et Tamara Suffren, avaient chanté les textes du poète. Celui-ci, à son tour, avait dit ses poèmes sur fond musical.

Claude Bernard Sérant serantclaudebernard@yahoo.fr Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article