Antoine Lyonel Trouillot

Journaliste | Le Nouvelliste

zomangay@hotmail.com

Le président américain affirme ne pas avoir dit qu’Haïti et tels autres pays étaient des « shithole countries » [des pays de merde]. Qu’est-ce qui parle dans ces mots ? Deux choses. La première : un mépris de l’Histoire entretenu depuis plusieurs siècles par des procédés et procédures d’occultati...

L’année deux mille dix-sept passe déjà pour l’une des plus meurtrières de notre histoire culturelle. Elle aura tué poètes, musiciens, chercheurs, producteurs honnêtes et talentueux de biens culturels. Elle aura emporté aussi nombre d’anonymes, peintres en bâtiment, agriculteurs, chômeurs… Il y a...

Cher monsieur Aznavour,

C’est votre deuxième voyage chez nous, le temps d’un concert. On aurait aimé vous garder plus longtemps. Il y a du beau ici, irréductible aux caricatures de nous que l’on peut dessiner chez vous. Un peuple qui vit, lutte et crée. Il y a aussi la preuve que c’est un m...

Je ne crois pas que tu sois en état de lire ces lignes. Et quelle douleur de savoir que toi, homme d’énergie et d’engagement, tu n’arprentes plus les rues et les routes, ne reçois plus chez toi les jeunes poètes, ne participes plus à la vie associative, n’exprimes plus ta colère contre la bêtise,...

Dans ma dernière chronique, j’ai voulu signaler trois choses, trois faits sociaux majeurs, qui tiennent pourtant de l’évidence au point qu’en parler pourrait passer pour une lapalissade. 1) Le capital haïtien a développé vis-à-vis du reste de la société une stratégie de distanciation et l’absence...

A la FILHA – c’est un peu le cas à Livres en folie, mais moins marqué – la bourgeoisie haïtienne a brillé par son absence. Elle préfère d’autres salons et les dîners en blanc. On a vu des responsables d’établissements scolaires acheter, selon la bourse de l’institution, parfois rien qu’un livre p...

« C’était un temps déraisonnable. »

Un soir, dans la quasi-clandestinité, Michel Soukar et moi, nous avons conduit Manno et Marco à la résidence de Raoul Denis pour enregistrer les chansons de leur premier disque, écrites en majorité par Manno.

Un autre soir, il chantait dans une sa...

Aux Cayes, l’espace qui abritait la Fondation pour la protection du patrimoine des Cayes loge aujourd’hui une on ne sait pas quoi de la mission des Nations unies. À Jérémie, une centaine de lycéens, filles et garçons, aucun ne connaît le nom de René Philoctète qui y est né et disait rester en Ha...

Je n’arrive pas à écrire sur la mort de Boulo Valcourt. La mort, il vient un moment où on a juste envie de lui dire d’arrêter. Égoïstement. Parce que si elle continue d’emporter ceux qu’on a connus, aimés, avec qui on a partagé des choses, on va finir par se retrouver seul, avec des rêves transfo...

Moun grangou, granmoun kou timoun. Nou rekòmanse wè timoun vant balonnen, pye atè, prèske toutouni, tout kò yo make mizè, nan sèten katye. Nan pami moun k ap travay yo, yo touche yon grapday ki pa penmèt yo viv vre, peye lwaye, voye timoun yo lekòl. Kanta pou lasante, se degaje gèt ou jan ou kapa...

Pa ni pwoblèm

2017-11-08