Lancement de la semaine d’alphabétisation et d'éducation des adultes

Publié le 2017-09-04 | Le Nouvelliste

National -

« Konbit alpha » est le nom du nouveau programme d’alphabétisation présenté, le vendredi 1er septembre, par le bureau du secrétaire d’État à l’alphabétisation en Haïti. Du 3 au 8 septembre, les autorités comptent entreprendre activement un ensemble d’activités devant sensibiliser la population à l’alphabétisation et l’éducation des adultes. Cette campagne s’organisera en prélude à la Journée mondiale de l’alphabétisation, le 8 septembre prochain.

Le démarrage de cette « Semaine d’alphabétisation et d’éducation des adultes » se fera dans la ville de Saint-Marc (département de l’Artibonite). Le choix de la cité de Nissage Saget rentre dans le cadre de la vision du président Jovenel Moïse qui avait lancé la Caravane du changement dans le bas-Artibonite le 1er mai dernier, à en croire Émile Brutus, secrétaire d’Etat à l’alphabétisation. Là-bas, se tiendra une rencontre de sensibilisation entre tous les acteurs qui travaillent déjà dans le secteur : moniteurs, superviseurs, membres du conseil consultatif de suivis, des organisations, notables, élus locaux, etc.

Mais c’est au niveau du département du Nord-Est que les responsables comptent réellement expérimenter « Konbit alpha ». Une rencontre sera également tenue au campus Henri Christophe de Limonade avec les acteurs concernés, pour mieux comprendre et s’impliquer dans cette nouvelle démarche qui vise la formation d’un ensemble d’individus devant acquérir des compétences afin de développer et travailler dans l’intérêt de la société, explique le secrétaire d’Etat.

Bien avant de commencer le processus direct du programme d’alphabétisation et d’éducation des adultes, une série de formation à l'intention des formateurs seront organisées. Pour favoriser une meilleure efficacité de la formation chez les apprenants, les responsables vont établir des stratégies de consolidation et de maintenance des pratiques de lecture et d’écriture. L’éducation en permanence, relate Émile Brutus, secrétaire d’État qui manifeste son intention de mener la lutte contre l’analphabétisation considérée comme une « injustice sociale historique ».

Après l’Artibonite et le Nord-Est, les autorités annoncent, les 7 et 8 septembre à Port-au-Prince, le lancement du « Salon national de l’alphabétisation des adultes ». L’Etat et les autres acteurs du secteur privé participeront à la réflexion sur de nouvelles stratégies à mettre en place pour favoriser un meilleur rendement dans la lutte contre l’analphabétisation, conclut le secrétaire d’État Émile Brutus.

Réagir à cet article