CLIMAHT et le collège Catts Pressoir lancent Classe verte, Haïti verte

CLIMAHT et le collège Catts Pressoir lancent le projet « Classe verte, Haïti verte ». Le projet vise à sensibiliser les écoliers haïtiens aux problèmes environnementaux. Selon les instigateurs, cette initiative part du constat que le pays fait face à un besoin urgent d’éducation, de sensibilisation et d’innovation pour la transformation des comportements en matière environnementale.

Publié le 2017-05-25 | Le Nouvelliste

National -

C’est dans la commune de Hinche que CLIMAHT a lancé la phase pilote de son mouvement. A Papaye, localité-phare du haut-Plateau, les responsables de CLIMAHT et du collège Catts Pressoir ont organisé la première phase du projet « Classe verte, Haïti verte ». Et pour bien démarrer, un premier atelier de formation de formateurs a été organisé à la date symbolique du 22 avril, consacrée jour de la terre. En effet, une quarantaine de jeunes, venus de 6 écoles de la commune de Hinche, certains accompagnés de leur professeur, ont assisté à la première formation organisée dans le cadre du projet. Claudine Joseph, conseillère stratégique de CLIMAHT, a fait la mise en contexte de l’activité à l’ouverture. « Ce projet est une invitation, une sensibilisation à la citoyenneté environnementale », a déclaré Claudine Joseph avant de céder la place à Marilyn Etienne. L’assistante directrice du collège Catts Pressoir, partenaire de CLIMAHT dans ce projet, est connue pour son engagement dans la lutte pour la reforestation d’Haïti. Pendant plus d’une heure, elle a insufflé sa passion aux jeunes écoliers du Plateau central. Cet atelier a été un moment d’apprentissage et d’échanges sur les problèmes de notre environnement et les moyens d’y remédier. « C’est non seulement un plaisir pour moi, mais un devoir de partager mes connaissances avec ces jeunes, a indiqué pour sa part Marilyn Etienne. L’idée, c’est de sensibiliser les jeunes, de faire en sorte que ces problèmes deviennent les leurs et qu’ils soient capables de les résoudre », a poursuivi madame Etienne. Les écoliers ont également eu l’opportunité d’assister à une présentation de l’ingénieur Guy Philippe Etienne sur l'apport de la technologie pour une agriculture mécanique et viable, grâce à la robotique au service de l'irrigation par exemple. « La formation d’aujourd’hui est d’une grande contribution à l'épanouissement de nos jeunes écoliers, a confié le professeur Pierre Rales, directeur du lycée Dumarsais Estimé. Nous avions déjà en tête de mettre sur pied une activité pareille, mais nous n’avons pas les moyens. C’est pour cela que nous accueillons chaleureusement l’initiative de CLIMAHT». L’enseignant se prononce pour une multiplication de ces activités tout en espérant que les participants vont dupliquer la formation dans leurs établissements respectifs. Les écoliers ont également bien accueilli l’initiative. Pour Maranousca Emmanuela, cette initiative vient de réveiller leur conscience sur un vrai problème, le déboisement. L’élève du Collège du Sacré-Cœur de Papaye dit sortir de la formation avec de nouvelles connaissances et un engagement pour le reboisement. « Depuis plusieurs décennies, Haïti est le spectacle d’une autodestruction environnementale, particulièrement à cause de la coupe effrénée des arbres découlant de facteurs très complexes liés à des problèmes économiques et sociaux, lit-on dans un document présentant le mouvement. L’analyse situationnelle de CLIMAHT des divers éléments du problème a orienté ses priorités vers des axes spécifiques comme le besoin urgent d’éducation, de sensibilisation et d’innovation pour la transformation des comportements pour la reconstruction environnementale». Le mouvement CLIMAHT (Communautés liguées inclusives en mouvement pour assainir la terre et assurer la survie de l’humanité) est une initiative citoyenne lancée en 2015, basée sur le volontariat de professionnels venant d’horizons divers, animés par un souci commun visant à la reconstruction environnementale du pays. La zone pilote d’interventions de CLIMAHT est le haut Plateau central, particulièrement la 4e section Aguahedion de la commune de Hinche. L’axe stratégique central de CLIMAHT est naturellement orienté vers la transformation des mentalités à travers la formation, l’éducation et la sensibilisation à la cause environnementale. Dans le souci de garantir la pérennité des premières activités de reboisement, un partenariat a été trouvé avec le collège Catts Pressoir, école pionnière en matière d’intégration de la protection de l’environnement dans le cursus scolaire en Haïti. Cette initiative est supportée par Lutharian World Relief.

Réagir à cet article