« Yogann ap vole » et « Yogann ap pedale » ont pimenté le Rara

PUBLIÉ 2021-04-05


À côté du grand défilé des bandes le dimanche de Pâques, le Rara de Léogâne présente désormais d’autres rendez-vous qui attirent du monde et colorent ce rendez-vous annuel. « Yogann ap pedale » et « Yogann ap vole » s'imposent en ce sens.

Initié en 2017, « Yogann ap pedale » (YAP) a tenu sa quatrième édition au matin du dimanche de Pâques, comme à l'accoutumée. Des milliers de participants se sont rassemblés sur la nationale #2 avant de parcourir plusieurs artères de la ville en vélo. Certains ont même continué vers d'autres zones après la fermeture du marathon sur la place Ste Rose.

Cette activité va au-delà de l'idée de se dégourdir les jambes avant l'aller-retour sur le parcours du Rara dans la soirée. Elle vise à reprendre une tradition à Léogâne et promouvoir les bienfaits du sport sur la santé, selon les initiateurs. Avant l'envahissement de la circulation par les motocyclettes, presque chaque Léoganais avait une bicyclette. C'était le principal moyen de déplacement pour se rendre à l'école ou vaquer à d'autres occupations.

« Yogann ap vole » (YAV), deuxième édition

Pour la deuxième fois après 2019, enfants et adultes se sont réunis au Parc Gérard Christophe de Léogâne le Vendredi Saint pour jouer au cerf-volant. C'est un ciel coloré qui a recouvert l'espace du Parc Gérard Christophe pendant la journée du 2 avril.

Une activité qui s'inscrit toujours dans la quête d'une tradition perdue, à croire Clifford Lanéus, l'un des initiateurs. « La deuxième édition a été satisfaisante. On a récidivé », s'est-il réjoui.

Par ailleurs, sur invitation du groupe Medic Haïti, le Musée du Rara de Léogâne (MURAL) a reçu les curieux pendant le week-end pascal sur la place publique à Léogâne. Textes d'information sur le Rara, photos de personnalités qui ont marqué cette tradition, anciens éléments retrouvés ou conservés ont été exposés par Medic Haïti, dirigé par Chenet Ulysse.

Diery Marcelin

dierymarcelin@yahoo.fr

Diery Marcelin dierymarcelin@yahoo.fr



Réagir à cet article