« 45 Soldiers » à la conquête d’un plus large public...

PUBLIÉ 2021-03-31


À travers leur chanson, récemment mise en image, « Kè nou lib », le groupe 45 Soldiers continue à se frayer une place dans l’industrie musicale haïtienne. Un morceau conçu sur un afrobeat dont l’idée est de montrer les complexités auxquelles on peut faire face au sein d’une relation.

« Viv ak yon moun pa vle di ke l pafè pou ou. Menm si l genyen w pa vle di kè l pa gen plas toujou. Sa w renmen an se pa ou ki renmen l sèlman. Sa k renmen w lan se pa ou li renmen sèlman. Nou ka nan yon relasyon men kè nou lib pour le vent... » tels sont les mots qui composent le refrain de ce tube des 45 Soldiers, sorti il y a quelques mois.

Fondé en janvier 2008 à Jacmel (département du Sud-Est), le groupe 45 Soldiers, communément appelé FOFA, résulte d’un projet d’unification de plusieurs groupes musicaux de l’époque dans le but d’améliorer l’offre musicale dans cette région. Lors de la première rencontre du groupe, environ 45 personnes y ont pris part et c’est de là qu’il a été décidé de retenir ce nom entre diverses autres propositions et sous les recommandations des notables de la région où évolue FOFA, précise le manager du groupe, Kesner Jean-Yves Charles.

FOFA, comme toute structure sociale, a également connu des hauts et des bas, et le groupe ne compte présentement qu’un quartet composé de Dougé, F-The winner, MIC et The Voice. Rnb, dancehall, konpa, rap kreyòl... Fofa ne ménage pas la diversification de sa production. L’objectif : aller vers tout le monde en lui proposant quelque chose de très varié mais aussi très commercial.

Depuis sa création, FOFA subit l’influence du old school qui, à l’époque, était très prisé aux États-Unis et dans d’autres pays du monde. Les membres du groupe se sont inscrits dans une logique de reprendre des textes de rappeurs comme Snoop Dog, Busta Rhymes, 50 Cent... D’ailleurs, convaincu que le rap lourd serait pour eux un atout pour se faire accepter du public haïtien, ils s’adonnaient à l’interprétation de hits hip-hop de l’époque.

45 Soldiers qui compte déjà plusieurs dizaines de track à son actif, a fait belle figure cette année sur l’avenue Barranquilla lors du carnaval de Jacmel. Sélectionné sur la liste des groupes qui devraient performer sur le parcours de carnaval, ils ont su bien profiter de l’occasion pour créer l’ambiance à travers leur méringue « Eskal ».

Questionné sur les perspectives du groupe, son manager Kesner Charles a souligné qu’ils entendent offrir très prochainement mais sans trop de précision, un nouveau single, après quoi suivra un EP (Extended play). « On a une fois sorti un mixtape sur lequel il y avait 20 morceaux, et le public n’a pas pris le temps de les apprécier à leur juste valeur. On opte désormais opter pour des singles et ensuite un EP. Avant on voulait avoir un déclic, un hit pour nous permettre d’atteindre plus de personnes, et là on pense que ce morceau, ‘’Kè nou lib’’, nous met sur une bonne piste », se réjouit le manager du groupe.

Mikenton Jean mikensonj0506@gmail.com



Réagir à cet article