Quand Basquiat inspire la nouvelle collection de Coach

PUBLIÉ 2020-09-15
#nfw fall2020 #newyorkfashionweek



Montrée au cours de la fashion week de New York qui va du 13 au 16 septembre, la toute dernière collection de la marque Coach qui rend hommage au génie de Jean Michel Basquiat est déjà disponible dans leur flagship à Manhattan. Pour s’assurer d’une campagne  qui accroche, la marque a appelé au chantier Michael B Jordan, Jennifer Lopez et Jessica Kelly, la nièce du peintre. Il faut dire que Coach a tapé dans le mille en ressassant la vision d’un monde meilleur de Basquiat à une époque où les tensions raciales font l’actu aux USA.

Pour les fashionistas, Coach rime avec les sacs en cuir, le luxe. La marque new yorkaise a su se forger une clientèle solide avec sa gamme de produits de bonne qualité à des prix raisonnables pour sa clientèle. Un T-shirt à 150 dollars ou un sac à main entre 700 et 1 000 dollars dans un magasin de Manhattan, c’est dans la limite du raisonnable. 

La marque, depuis qu’elle a embauché le designer anglais Stuart Vevers comme directeur exécutif, attire de plus en plus les regards des amateurs d’art.  Le créateur qu’on désigne comme un “English man in New York” (en référence à la chanson de son compatriote Sting sur la ville capitale du monde des affaires) depuis son arrivée dans Coach en 2013 multiplie des productions qui vont au-delà de la mode. Ces éditos sont carrément Arty.

Un autre trait qu’on retrouve dans son travail c’est son militantisme. Le gentil monsieur qui assume son appartenance à la communauté LGBTI y fait souvent référence dans son travail. Ses rapports harmonieux  avec la communauté noire ne sont plus à prouver. Des membres de cette communauté, célèbres ou pas, se retrouvent dans beaucoup de ses visuels.

C’est probablement grâce à cet attachement sans faille qu’il a pu opter pour Basquiat comme thème de sa collection montrée dans le cadre de la fashion week d’automne de New York tandis que la grande bourgeoisie de la ville est en train de la fuir dans l’après-Covid. Le créateur très professionnel ne fait pas les choses à moitié. Il s’est approché de la famille, des amis et ayant droits du célèbre peintre d’ascendance haïtienne pour acquérir les droits sur les images provenant des tableaux. Il arrive à intégrer Jessica Kelly, la nièce de ce dernier, dans la campagne qui restitue l’essence du message du peintre.

Ce n’est pas le seul bon choix qu’il a fait pour réussir la campagne. Il a aussi appelé à la tâche Jennifer Lopez qui souligne au passage qu’elle est New-Yorkaise comme Basquiat. “New York est ma ville. Portant #coachbasquiat, la nouvelle collection de Coach qui s’inspire du travail iconique de Jean-Michel Basquiat (Il a décrit New York d’une manière unique) #coachfamily #coachny. Elle a dû oublier de souligner que le peintre et elle sont tous les deux nés d’un parent portoricain aussi. Michael B Jordan fait aussi partie du casting. Pour lui, le message de Basquiat est toujours d’actualité. “Sa vérité d’hier est notre réalité d’aujourd’hui”, lit-on sur son Instagram.

La gamme se déclinant en T-shirts, clutches et totes est disponible dans le magasin de Coach à New York et le sera dans toutes les adresses de luxe sous peu. Avec les prix allant de 150 à 1 000 dollars, les amoureux du shopping sauront trouver quelque chose pour être chics cet automne et honorer la mémoire du génie et du message de Jean- Michel Basquiat.



Réagir à cet article