« 5 Mas » : Le premier EP de 2 Senk

PUBLIÉ 2020-09-14
De son vrai nom Ernst Petithomme, 2 Senk est un rappeur produit par Evazyon Mizik. Son premier EP « 5 Mas », sorti le 6 septembre 2020 dernier décrit les méandres de la vie d’un jeune homme de 22 ans, jalonnée par des difficultés de toutes sortes.


Quiconque est habitué à la musique de D-Fi Powèt Revòlte peut aisément comprendre que le petit protégé d’Evazyon Mizik s’est largement inspiré des œuvres du rappeur de Castro. Le même lyrique triste tablant sur des histoires réelles qui exposent les dessous d’une société pas toujours rose pour bien des familles haïtiennes. « J’ai choisi de suivre la ligne de D-Fi parce que j’aspire à devenir une personne honnête et fière. De plus, je pense que mes histoires détiennent de quoi à être utile aussi », explique le natif de Capricorne. 2 Senk avoue toutefois, qu’à une époque, il n’aimait pas écouter les chansons de la voix de « Kwonik on Getoyout ».

5 Mas. Une date très significative pour le jeune rappeur. Une date qui semble avoir laissé des macules indélébiles dans la vie de l’artiste. Une date à ne jamais oublier, à tel point que celui-ci l’associe à son nom de scène et au titre de son tout premier projet artistique. « 2 a se rezilta pasyans plis detèminasyon m. 5: nan 5 mas 2019, yon dat ki make konstriksyon m. Yon dat ki detwi, yon dat ki konstwi », explique le fils ainé d’une mère qui, si l’on s’appuie sur le premier titre de l’EP « Premye pitit », a dû jouer pieds et mains pour assurer la survie de son fils à la mort de son compagnon brigandeau.

« 5 Mas » est composé de 7 morceaux dont tous dressent les calamités ayant ponctuées la vie d’Ernst Petithomme. Ce sont : « Premye pitit », « 12 zan lekòl », « Tranzaksyon », « Tande vwa m », « 5 Mas », « M sispann » et « Demen ». Des textes qui portent tous la signature du rappeur formé par Zoe Nas à travers le forum  « Beat on beat ».

Si ce rap n’est pas celui qui attire les sponsors et les promoteurs en Haïti, le jeune rappeur s’en moque royalement. « Je m’en fou des sponsors qui ne s’intéressent pas à moi y compris de la société qui ne montre pas trop d’intérêt non plus à mon travail. L’essentiel pour moi, c’est de parvenir à libérer mon esprit tout en restant fidèle à moi-même jusqu’à la mort, grâce à un genre musical qui me procure beaucoup d’émotions », affirme 2 Senk qui a fait ses premiers pas dans ce milieu en 2014. Quiconque aurait comptabilisé « 20 000  écoutes sur SoundCloud en seulement deux jours », s'en ficherait pas mal aussi.  



Réagir à cet article