Pope John, un jeune artiste à suivre

PUBLIÉ 2020-09-10
Avec un mixtape et plusieurs collaborations avec des artistes de renom dont Big Jim, Pikan et Kadilak, Jean François François alias Pope John sème les graines d’une carrière qu’il souhaite fructueuse. Ticket vous propose ci-après de découvrir l’univers de ce jeune artiste qui nous vient de Port-de-Paix, la ville qui a donné Shoubou.


C’est dans les battles de freestyle auxquels il participait durant sa jeunesse que lui vient son pseudo Pope John. En effet il a été désigné Pope (Pape) parce qu’il était de loin le meilleur quand il fallait déverser les flows en comparaison de ceux qu’on désignait comme “Evêques” dans sa bande d’amis.

Jean François François baigne, dès le berceau, dans une ambiance musicale, car avec un père évangéliste et mère dame missionnaire, le chant était toujours au rendez-vous. 

Il lance sa carrière en 2014. “Mes parents n’étaient pas d’accord d’emblée car ils s’attendaient à ce que je fasse de la musique évangélique”, raconte-t-il.

Le lancement de sa carrière coïncide presque avec son déménagement dans la capitale. C’est là que Pope John se met à fréquenter les membres de Rockfam qui proviennent aussi du Nord-Ouest. Avec Big Jim, il s’offre deux featurings dont "Ou lala", chanson où il parle du plaisir que procure la vie artistqiue ainsi que "Bad man" dans laquelle il explore la condition du ghetto. "Bad man" fera l’objet d’un remix où Pikan, autre vedette du groupe à la bannière noire, rejoint le crew. Une chanson en solo baptisée "Union" se veut une plaidoirie contre le “Chen manje chen”. Avec Atròs, il pousse le chant sur "Noir en grève", sorte de transposition locale de Black Lives Matter. De plus, le jeune homme a déjà à son actif un mixtape paru en 2018 qui s’intitule à juste titre "Dekouvèt".

Aux dernières nouvelles, Pope John fait paraître, en juillet “Sanblan” avec la participaiton de Kadilak. La chanson rehaussée d’un clip nous invite à faire attention à nos fréquentations, fussent-elles amoureuses ou amicales, sur un son dance-hall.

Pour le jeune homme, pas question de se limiter à un style. Du rap, du gospel, du dance-hall peuvent ainsi se retrouver dans son répertoire. Son objectif pour l’heure est de travailler pour devenir un artiste majeur comme tous ses modèles dont Kenny Haïti, Richard Cavé, Roody Roodboy ou chacun des leads de Rockfam Lame A. 

Son projet le plus proche demeure la sortie de “Madanm”, une réadaptation de "Ti Joslin" de Tropicana, à la fin de septembre, question pour lui de célébrer avec ses fans la dernière tranche de l’année 2020. 



Réagir à cet article