Encore du nouveau sur vos écrans

PUBLIÉ 2020-09-07
Cette semaine, découvrez respectivement « Sexy chocolat » de Trouble Boy, « Fatige » de Jeff Prosper et « Suicide » de Bijou.


Trouble Boy : « Sexy chocolat »

Sur ce dernier clip du rappeur Trouble Boy, Bigio Estiverne la joue façon simple et ordinaire avec pour seul décor principal une grande salle et un jardin. En 3 minutes et 45 secondes, il nous met donc en face d’une relation de couple dont les bases datent de l’école. Pique-niquant  en pleine nuit, les deux tourtereaux (Trouble Boy et Wide Michelle Thomas), en tête à tête, regardent une vidéo sur laquelle ils ont partagé une danse pour la toute première fois. Wide, est sexy comme un charme dans sa belle robe longue rouge, et l’autoproclamé hitmaker est à ravir dans son pantalon noir et sa veste rouge et jaune à motifs noirs.

Jeff Prosper : « Fatige »

 « Fatige », le prototype d’une relation toxique. Celle où l’amour a troqué sa place contre l’ennui, le je-m’en-foutisme, la tristesse. Jeff Prosper est tout carrément malheureux de l’attitude de sa bien-aimée qui soit dit en passant change de tête dans la vidéo comme elle change de corsage. Des cheveux noirs bouclés par-ci, une coupe à la garçonne par-là…Ainsi, devant les caméras de Rude Design Entertainment, Jeff Prosper, une des voix de « M aprann », se lamente jusqu’à vous inciter de la pitié. C’est qu’il est fatigué d’être rejeté comme cette fois sur le lit où sa dame avait repoussé ses avances. Au final, il finira par décider de mettre un terme à sa souffrance, en commençant par ignorer les appels de sa compagne.

Bijou : « Suicide »

Devant les caméras d’« Anacaona », la chanteuse Bijou présente le clip « Suicide », qui relate l’histoire d’un couple qui filait le parfait amour jusqu’à ce que l’homme décide de partir. Nostalgie et tristesse constituent donc le menu de cette vidéo où la dame affirme être prête à mettre fin à ses jours à cause de ce compagnon qui l’a plaquée sans aucun motif. Au final, ce n’était qu’une stratégie pour essayer de ramener celui-ci au bercail. Puisque dans une interview simulée au début et à la fin du vidéoclip, la chanteuse avoue que ce n’était que du vent. Elle ne se suiciderait jamais pour un homme. « Un de perdu, dix de retrouvés », diraient certains esprits avisés.



Réagir à cet article