Show de haute volée pour les 44 ans du Magnum Band

PUBLIÉ 2020-06-29
Ce 27 juin, depuis les États-Unis, le groupe Magnum Band nous a livré un show de grande envergure à l'occasion de son 44e anniversaire. Le spectacle, avec pour MC le musicien Richard Jean Hérard dit Richie, a été l'occasion de voyager à travers le répertoire konpa funk du groupe qui s'est produit aux Jeux olympiques de 1996.


« Gen anpil bèl live ki fèt. Magnum Band raise the bar. Point barre ! », s'exclame Fabrice Rouzier sur Facebook dans l'immédiat après le show en direct. Des commentaires de ce genre, on pourrait en citer une vingtaine, tous témoignant de la qualité du spectacle du groupe jubilaire qui a dépassé tous les superlatifs. 

C'est un Richie swag comme toujours qui est engagé comme maitre de cérémonie. L’autoproclamé superstar maker, tout de suite après une vidéo où Dadou s’exprime dans la langue de Shakespeare, établit le topo. « C'est le show d'une grande école, d'un groupe de légendes qui va suivre », lance-t-il. 

La célébration démarre avec une chanson sur Ti Jan Petwo, le pendant vodouesque de saint Jean-Baptiste qui se fête le 24 juin. Le texte est interprété par Dadou dans l'ombre qui sera défait sur la deuxième chanson pour laisser découvrir le band au complet.

Le voyage au travers du répertoire du groupe qui fait se croiser le funk et notre konpa s'est amorcé et il faut bien attacher les ceintures tant il nous propulse haut. Cette projection au loin rend du coup impossible de déterminer le climax du spectacle. Le show n'a pas un moment fort, tous les instants sont majestueux. 

« Libète », leur complainte sur le phénomène boat people, est un moment de consécration à lui tout seul. « Okay chérie » fait monter la pression, mais aussi fait décupler le nombre de viewers. À ce sujet, le spectacle de Magnum a connu des multiples de K. Ces marqueurs de popularité prouvent aussi que les vins aux meilleurs millésimes n'attirent pas les foules mais des connaisseurs hautement avertis. « Ou pila », que beaucoup considèrent comme le morceau signature, est celui où chaque musicien a eu à montrer son savoir-faire en solo vers la fin. Un fait remarquable et sur lequel il faut attirer l'attention des jeunes groupes, plusieurs des musiciens de Magnum Band, tous des grands maîtres, jouent avec leur partition. Un détail qui dit long sur leur professionnalisme. 

À la pause, une vidéo d’artistes et de personnalités notables rendant hommage au Magnum Band est diffusée. On y voit, entre autres, Kenny Desmangles, BelO, Farah Juste, Bicha, Manno Beats. Le chanteur Tony Chasseur était de la partie et a évoqué l’influence de Magnum sur la musique dans les Îles Françaises et les a remerciés pour cela.

Le concert se ferme avec « Achade », une autre chanson à une divinité vodou. Là, le brio de Dadou sur sa guitare électrique est une fois de plus démontré. À la fin, le lead et son frère TiCo, qui s'est concentré sur sa batterie, ont remercié tous ceux qui ont permis que ce magnifique spectacle d'anniversaire puisse avoir lieu.



Réagir à cet article