La salle UNESCO de la Fokal reprend du service en ligne !

PUBLIÉ 2020-06-26


Après une longue suspension due aux exigences de la Covid-19, la Salle UNESCO de la Fokal reprendra du service en ligne pour le mois de juillet 2020. Le premier évènement dans son agenda après ce congé forcé sera une lecture débat du texte « Jeux de massacre » de Eugène Ionesco, le mercredi 1er juillet, à 10 h a.m. Ce sera une lecture dramatique en ligne de larges extraits de la pièce, qui sera suivie d’une discussion en ligne avec quatre panélistes, les spectateurs et spectatrices.

Selon un article publié sur le site de la Fokal, cette lecture débat est conçue pour échanger autour des problèmes de société liés à la pandémie de coronavirus en Haïti et ailleurs. La discussion qui suivra tentera de souligner comment la pièce résonne chez les spectateurs et les panélistes, qui seront invités à mettre en commun leurs points de vue et leurs expériences.

Dans « Jeux de Massacre », une ville est brusquement décimée par « un mal inconnu », une épidémie qui se déclare dès le début de la pièce et touche tout le monde, jeunes et vieux, pauvres et riches. Ce n’est pas tant l’épidémie en elle-même qui est le thème principal de la pièce, mais bien la réaction des hommes et des femmes face à la brutalité de la mort.

Les interprètes de cette lecture seront les comédiens : Ketsia Vaïnadine Alphonse, James Alquintor, Nehemie Bastien, Jenny Cadet, Charline Jean Gilles, Eliezer Guérismé, Lesly Maxi, Naiza Saint Germain, Miracson Saint-val, Staloff Tropfort. La mise en lecture sera réalisée par Michèle Lemoine et on aura comme panélistes : Daniel Henrys, Yannick Lahens, Lorraine Mangonès, Michèle Duvivier Pierre-Louis.

Cet événement se tiendra sur la plateforme de réunion en ligne Zoom, sur inscription. Le nombre de spectateurs est limité à 70 personnes. Pour obtenir une place, les intéressés doivent envoyer un email à l’adresse : nouvelfokal@fokal.org avec en objet du mail : "Jeux de massacre". Comme message, il suffit d’écrire : "Je souhaite assister à la lecture en ligne du mercredi 1er juillet à 10 h du matin." Seuls les 70 premiers inscrits recevront un lien pour accéder à la lecture.



Réagir à cet article