Jean-Jean Roosevelt s’implique dans la lutte contre le Covid-19

PUBLIÉ 2020-03-26
Tout comme de nombreux artistes haïtiens ont mis la main à la pâte pour sensibiliser la population sur les dangers du nouveau coronavirus, le chanteur Jean Jean Roosevelt s’est lui aussi engagé dans ce combat qui nous concerne tous. D’abord avec sa dernière composition de sensibilisation titrée « Kowona » sortie il y a plus d’une semaine, mais aussi avec ses actions comme influenceur de l’UNICEF et mille et une initiatives auxquelles il prend part.


« Kowona » de Jean Jean Roosevelt est l’une des toutes premières chansons avec pour sujet la lutte contre le coronavirus sorties pendant la période de prolifération de cette pandémie. Ce morceau entrainant sur l’air du tube très connu « Dja Dja » de la chanteuse Aya Nakamura roule en boucle sur diverses stations de radio depuis déjà plusieurs jours. Cette composition, qui dans un premier temps devait être un simple spot d’information sur le Covid-19, selon les dires de Jean-Jean, s’est vue rapidement transformée en une chanson de sensibilisation. L’idée était surtout de faire passer un message afin de sensibiliser le plus de gens possible, parce que cette lutte concerne le monde dans son ensemble », affirme la voix de "Y'a danger". L'artiste croit que tous ensemble nous pourrons combattre le coronavirus et même l’éradiquer.

Au clip, le chanteur ajoutera des sous-titres en raison de son usage au-delà de nos frontières. « Lorsque j’ai réalisé que d’autres pays de la Caraïbe utilisaient le spot comme outil de sensibilisation, j’ai jugé bon d’en faire une autre version plus longue. Un morceau videoclipé avec des sous-titres en français et en anglais. Le Covid-19, c’est l’affaire de tous. Tout le monde est concerné », avance l’artiste que l’on voit s’impliquer dans diverses actions sociales ces derniers jours dont le projet « Mete bokit devan biznis nou » en collaboration avec les scouts d’Haïti.

Par ailleurs, Jean-Jean Roosevelt est sur le point de lancer une campagne dans les régions les plus reculées du pays pour étendre la sensibilisation le plus loin possible. « La communication autour des dangers de la pandémie reste limitée autour des grandes villes. Il y a ces milliers d’habitants dans les milieux ruraux qui ne sont point informés des risques de cette épidémie car les messages n’arrivent pas jusqu’à eux », indique l’artiste. Il s’apprête à lancer ette campagne à Lafite, une section de la commune d’Abricots dans le département de la Grand-Anse d’où il est originaire. Promettant de fournir plus de détails dans les jours à venir en ce qui concerne son projet, le chanteur garantit qu’il ira aussi loin qu’il le faudra pour le combat contre le Covid-19.



Réagir à cet article