Célébration grandiose des 10 ans de l’Ahem

PUBLIÉ 2020-02-10
Ce 8 février 2020, l’Association haïtienne des étudiants en médecine (Ahem) a célébré son dixième anniversaire. Au-delà des jubilations, les engagements qu’Haïti a pris au cours de la 25e Conférence internationale sur la population et le développement à Nairobi en 2019 ont été à l’ordre du jour ainsi qu’une présentation sur le dividende démographique.


C’est sous l’impulsion d’Anne-Christine Buteau que l’Association haïtienne des étudiants en médecine(Ahem) a vu le jour en 2010. En effet, dans la foulée du tremblement de terre qui a terriblement frappé Haïti, elle et plusieurs de ses camarades, tous étudiants en médecine, sillonnaient les hôpitaux, dispensaires et autres centres de soins pour apporter leur aide bénévolement. L’idée d’une association leur est venue quand leur chemin croisa celui d’une association allemande d’étudiants en médecine qui existe depuis des lustres. Laquelle association est membre d’une Fédération mondiale qui est née au lendemain de la Deuxième Guerre mondiale et qui compte plus de 5 000 membres.

En dix ans, l’actuel président de l'Ahem, Claudy Junior Pierre, qui est en résidence sociale, peut être fier d’avoir érigé des leaders en santé. « Nous nous targuons, dit-il, d’avoir fait comprendre que le bénévolat est crucial dans la fabrication d’une carrière. C’est le bénévolat qui a permis aux mères et pères fondateurs de pouvoir se diriger vers des carrières à l’international, des stages dans des hôpitaux aux Etats-Unis, en Belgique, des formations à Harvard, des spécialisations », fait-il remarquer. Grâce à la Fédération internationale, à l’année, pas moins de 50 membres de l’Association haïtienne voyagent de par le monde pour des rencontres dans des espaces comme l’ONU, l’OIM. Parmi les réalisations il y a leur déploiement dans les environs de Lorier pour apporter leur soutien.

M. Pierre se réjouit que durant son règne depuis quatre ans, le nombre d’adhérents a visiblement augmenté. C’est maintenant 400 contre 50 quand il est arrivé au poste. C’est dû au fait que son équipe est allée à la rencontre des étudiants d’autres facultés de médecine à part celles de l’Université d'État d'Haïti et de Notre-Dame, explique-t-il. Les étudiants des universités Lumière, de la Fondation Aristide et Quisqueya ont été invités à rejoindre l’association également.

Au cours de la célébration des 10 ans, on est revenu sur la participation d’Haïti à la Conférence internationale sur la population et le développement à Nairobi en 2019. La délégation haïtienne a été chapeautée par l’Unfpa et est ressortie avec les dix engagements pour accélérer la promesse du Caire en Haïti. Stanley Auguste, de l’Observatoire de la jeunesse haïtienne, en a fait une présentation qui a été suivie par un atelier à laquelle ont participé activement les membres de Ahem.

Une autre partie importante de cette journée de commémoration a été bien celle de Jacob Jean François sur la dividende démographique. L’accent était mis sur la planification familiale qui est chaotique chez nous.

La rencontre s’est bouclée avec l’évocation du voyage au Rwanda de l’Ahem du 26 février au 22 mars. La délégation haïtienne pourra, selon son président Claudy Junior Pierre, explorer les progrès vertigineux qui s’opèrent en matière sanitaire dans ce pays qui revient d’à peine 20 ans d’un génocide. Il confie par exemple que l’on y fait parvenir du sang vers des bénéficiaires en utilisant des drones tandis que chez nous, la collecte de sang entraîne tout le temps des casse-tête chinois.



Réagir à cet article