Le Konpa Danse Challenge poursuit sa route

PUBLIÉ 2019-10-01


Lancée en juin 2019, la première édition du Konpa Danse Challenge, concours de danse basé sur le rythme haïtien compas, bat son plein. Malgré les vicissitudes de l’actualité en Haïti, les émissions prévues dans le cadre des demi-finales et finales régionales ont pu être enregistrées les 13 et 14 septembre dernier au local de “Le Vilatte” à Pétion-Ville. Ce faisant, le concours se dirige avec assurance vers sa dernière ligne droite qui mènera à la finale mi-décembre 2019.

Gaëlle Jasmin, membre de AyitiDans, organisme initiateur de l'événement, nous a informés que le week-end du 13 et 14 septembre a été un succès. « Nous avons organisé les sélections régionales, c’est-à-dire les demi-finales et finale par région. Lesquelles ont vu la participation de 38 couples sur les 42 que l’on attendait”, explique-t-elle. Contente de cette réalisation, madame Jasmin estime que compte tenu de la situation du pays, c’est un exploit que d’avoir tenu ce chapitre de la compétition. En effet, c’est au cours de ce week-end que la pénurie de carburant, qui a longtemps sévi au pays, avait démarré.

Segmenté en sept étapes, Ayiti Danse Challenge en est maintenant à la quatrième. Laquelle sera suivie de la diffusion des émissions réalisées au cours du week-end susmentionné. Le public découvrira les 10 finalistes qui prendront part à la finale prévue pour le 14 décembre 2019 après la diffusion des émissions. C’est un jury composé de danseurs et personnalités avertis du secteur culturel en Haïti qui a contribué aux choix des finalistes : Nicole Lumarque, Stéphanie St-Louis, Linda Isabelle Francois, Myrlie Pierre, Anaïse Chavenet, Cynthia Thébaud, Joëlle Donatien Belot, Martine Jean-Gilles. 

Fière du travail accompli, la danseuse attitrée souligne la qualité de la réalisation des émissions. « C’est la première fois que l’on réalise ce type d'événement dans le compas, mais aussi la première fois qu’on enregistre ce type d'émission en Haïti. C’est une émission de téléréalité avec un niveau très professionnel qu’on pourra diffuser à l’international », poursuit la professionnelle de la danse.

Cette phase d’enregistrement des demi-finales et finales régionales a nécessité le déploiement d’une grande logistique de la part des organisateurs. Les différents participants venus des régions ont été totalement pris en charge par AyitiDans. Heureusement, nous dit madame Jasmin, l'équipe a pu compter sur le support de ses partenaires comme la Banque Nationale de Crédit (BNC), l'Université Quisqueya, le groupe Le Nouvelliste, Dauphin S.A., le Ministère de la Culture et de la Communication, Dream Master ou encore Café Selecto qui a récemment rejoint le projet.

Compte tenu de la conjoncture du pays, il faudra cependant attendre mi-octobre pour la diffusion du travail réalisé par la firme de production martiniquaise. Si la Télé 20 est chargée de la diffusion sur la capitale, d’autres stations en feront le relais dans les villes de province. Ajouté à cela, l'émission sera également diffusée au niveau international.



Réagir à cet article