Sasha Duc Léger, première Haïtienne couronnée Miss Legacy International

PUBLIÉ 2019-09-09


Le temps d'un après-midi à la salle Henry Christophe de l'hôtel Royal Oasis, en présence d'un public restreint composé de journalistes et de proches de la star du jour, un événement international et historique s'est tenu. La Jamaïcaine Roushelle Reign, fondatrice de Miss Legacy International en 2015, a couronné Sasha Duc Léger, gagnante de la troisième édition. Sasha Duc Léger, Miss Anacaona en 2016 et adepte de la Créo'la (équivalent de la première dauphine, ndlr) en 2018 devient la première Haïtienne à remporter ce titre, malgré la participation d'Haïti à toutes les précédentes compétitions.

Il était prévu que la finale se déroule en octobre prochain à la Jamaïque. Mais il n'y a pas eu de finale. "Sasha Duc Léger a surclassé ses concurrentes dans les épreuves consistant à poser des actions au bénéfice des jeunes filles de leurs pays respectifs. C'était impossible qu'elle se fasse devancer. Nous avons donc décidé de venir la couronner dans son pays", explique Roushelle Reign.

La principale épreuve devant mener au couronnement d'une Miss Legacy International est l'organisation d'ateliers de travail sur la motivation personnelle des jeunes filles dénommés "Crowned Confidence". La Miss Legacy International a réalisé dans différentes communes du pays 6 ateliers au total au cours de cette aventure. Ces ateliers, selon la fondatrice, répondent à la philosophie du concours. "Miss Legacy est une plateforme qui permet aux jeunes filles du monde entier d'exposer comment elles s'impliquent dans leurs communautés. Nous faisons fi de leur statut matrimonial, de leur apparence physique ou de la couleur de leur peau. En mettant sur pied Miss Legacy International, nous avons justement voulu faire une place pour les femmes écartées des traditionnelles compétitions internationales de Miss à cause de leur statut", avance Roushelle Reign.

Remplie d'émotions, larmes de joie aux yeux, couronne sur la tête, Sasha Duc Léger a pris la parole pour les remerciements d'abord et ensuite pour parler de ses perspectives. "Les obstacles pour réaliser les ateliers de Crowned Confidence, notamment pour trouver des parraineurs et du temps parallèlement à mes études, ont été majeurs. Cependant, je vais instaurer en permanence ces ateliers dans le pays. Des rendez-vous sont déjà fixés prochainement avec plusieurs communes. Je compte encore sur le support de mes proches. Les institutions publiques et privées qui voudraient me supporter sont les bienvenues", informe l'étudiante en médecine à la FMP de 22 ans.

Par ailleurs, Sasha Duc Léger annonce déjà sa participation à la plus prochaine édition de Miss Haïti. "Ce sera la dernière aventure sur le plan national. Je vous le promets", a lâché la Miss, sourire aux lèvres.

Diery MARCELIN dierymarcelin@yahoo.fr



Réagir à cet article