Un spectacle pour célébrer les 50 ans + 1 de James Germain

PUBLIÉ 2019-08-08
Le 10 août 2019 au Café 36, le chanteur James Germain célèbre ses 51 ans. A cette occasion, le ténor revisitera son répertoire et sera accompagné pour des jams par un grand nombre d’invités surprise. L’artiste nous souhaite nombreux à cet espace qu’il qualifie de convivial, pour célébrer allègrement avec lui.


James Germain, c’est la voix d’opéra qui a insufflé à la chanson rasin un souffle nouveau tout au long de sa longue carrière. A 51 ans, le ténor confie être à la fois dans l’allégresse et dans une certaine révolte. « L’allégresse, dit-il, parce que j’ai pu amener la chanson de chez nous sous d’autres cieux et dans un registre. De l’amertume parce que dans mon pays à ce jour il n’existe pas une vraie prise en charge du métier d’artiste. » Le chanteur fait au passage la plaidoirie pour des salles de spectacles plus adaptées et la protection des œuvres pour que les artistes n’aient plus à mendier pour pouvoir vivre.

Les 50 ans, l’année dernière, il ne les a pas célébrés parce qu’il était en pleine méditation sur son existence. Ce qui, raconte-t-il, n’a pas plu aux fans, aux proches et aux amis, qui lui ont adressé des reproches pour cela. « J’ai choisi donc, explique-t-il, de célébrer le happy 50 à mes 51 ans. » Une autre raison qui pousse James Germain à fêter cette année, c’est pour permettre au grand public du terroir de se reconnecter avec lui. « On me demande souvent pourquoi je ne joue pas au pays tandis que je suis toujours à l’affiche à l’étranger. La réponse est que ces derniers temps les activités artistiques étaient mises en berne à cause des problèmes politiques. Je ne sais plus le nombre d’activités auxquelles j’étais invité mais qui ont été renvoyées par la suite », fait-il remarquer.

Au programme de cet anniversaire, le chanteur revisitera l’essentiel de son riche répertoire. Beaucoup d’invités de grande marque seront de la partie pour se prêter aux jams qui marqueront la soirée. Si l’artiste veut garder le secret sur les invités pour ne pas rompre la surprise, il a quand même évoqué Ayiiti qu’il considère comme sa fille. « Je l’ai vu naître ; j’ai été le premier à la changer de couche; j’ai été son premier professeur de chant », révèle James.

James Germain souhaite que les fans, la famille, tous ceux qui sont proches de lui se retrouvent au Café 36 qu’il estime très approprié pour une activité aussi conviviale que l’anniversaire d’un artiste comme lui.



Réagir à cet article