« Madan Sara », un documentaire sur la vie de nos héroïnes

PUBLIÉ 2019-07-16
« Madan Sara », un documentaire signé Etant Dupain, mettra la lumière sur des héroïnes haïtiennes, les madan sara. À travers ce métrage de plus d’une heure, le réalisateur peint la vie de ces commerçantes qui se sont taillé une place par elle-même au sein de la société haïtienne.


Fils d’une ancienne madan sara, Etant Dupain a une affection particulière pour ces dames. Aujourd’hui encore, il garde de bons souvenirs de la première fois que sa mère l’a emmené sur son lieu de travail, le marché communal où elle gagnait assez pour lui donner à lui et ses frères le pain quotidien. C’est justement cette partie de sa vie qui l’a inspiré à réaliser ce travail qui dénudera les super pouvoirs de nos madan sara, des piliers de l’économie haïtienne, selon l’économiste Camille Chalmers, l’un des figurants du film.

Leur quotidien, leurs péripéties, leurs misères et leur courage. Tout sera mis à nu dans "Madan Sara", a affirmé le maître d’œuvre. Des images de leur détresse lors des incendies qui souvent détruisent leurs rêves en un rien de temps. Des scènes montrant les péripéties de certaines pour transporter leurs produits dans les transports en commun dans des conditions précaires. Des images de bravoure, des images de douleur et surtout des images qui traduisent la force des femmes haïtiennes », a-t-il poursuivi.

« Pour ce qu’elles sont et tout ce qui a été possible au sein de la société, il était plus qu’important que je fasse la lumière sur des héroïnes de l’ombre qui aujourd’hui encore doivent se débattre dans l’informel, car aucune structure n’a été mis en place pour elles », a expliqué le producteur qui dit avoir réalisé ce travail sur trois années, de 2016 à 2019.

Les scènes ont été principalement filmées dans le marché de Kenscoff, celui de Croix-des-Bossales, celui de la ville du Cap, au marché Tête-de-L’eau sise à Pèlerin 2. Aussi, dans ce long-métrage on découvrira l’histoire de la vie de certaines madan sara dont celle de Clotilde Achille, une veuve et mère de cinq enfants résidant dans le quartier de Fermathe. Cette femme racontera sa vie et celle de ses enfants qui ont pu tout avoir grâce à son négoce au marché de Pèlerin. Dans le film figurent également des personnalités telles que l’écrivaine Edwige Danticat et les économistes Eddy Labossière et Camille Chalmers.

Producteur télé et journaliste indépendant, Etant Dupain est le CEO de Konbit Productions et se dit également activiste anti-corruption. « Madan Sara » est sa première réalisation à titre personnel. Promettant la sortie du film pour le début du mois de décembre, le réalisateur assure que les premières projections seront faites dans les marchés publics. « Ce film-documentaire sera projeté dans toutes les communes du pays. Je veux que toutes ces femmes aient la chance de le voir. Je veux qu’elles puissent se voir de façon différente, que leurs progénitures soient fières d’elles et qu’elles sentent valorisées », dit-il.



Réagir à cet article