Vers la 3e édition du concours de projets sur l’environnement « Athéna »

PUBLIÉ 2019-05-14
La AIC et le Cedel Haïti ont lancé, le mardi 14 mai 2019, au siège de la AIC (Route de l’aéroport), la troisième édition du concours Athéna, une compétition interscolaire sur la protection de l’environnement destinée aux élèves de troisième à la terminale. Établie sur neuf mois autour du thème "Agissons pour un changement de comportement et de transfert des risques", cette compétition opposera quinze institutions scolaires de la capitale.


Lancé timidement depuis 2017, Athéna est un concours à l’initiative de la Alternative Insurance Company (AIC) ouvert à tous les écoliers du pays. Rejointe par des partenaires dont Cedel Haïti, le secrétariat permanent de gestion des risques et des désastres et la AGERCA, la compétition devient plus grandiose pour cette édition. Et, au lieu de trois mois, elle s’étendra sur neuf mois, de mai à décembre, a expliqué Sabine Osnard de la AIC.

D’après le dire de la responsable, comme à l’accoutumée, les participants devront identifier des problèmes liés aux risques et désastres dans leur environnement et proposer des solutions durables pertinentes pour les résoudre à travers un projet bien défini. Selon le comité organisateur, le document du projet soumis doit faire preuve de pertinence, de viabilité, de participation, d'innovation, de clarté et de précision et d'inclusion. Aussi, le budget alloué au projet ne devrait pas dépasser 5 000 dollars.

Cette initiative est, selon Emmanuel Pierre de la Direction de la protection civile, une façon d’intégrer les enfants dès leur plus jeune âge dans le discernement de la question des risques et des désastres. « La Direction de la protection civile contribuera à la formation des élèves pour le concours et leur fournira les documents nécessaires à leurs travaux », a expliqué M. Pierre.

Cedel Haïti, pour sa part, s’occupera d’animer des ateliers pour les écoliers à travers son programme d’entreprenariat scolaire, les aidera à monter le projet et les initiera au pitch pour la finale prévue pour décembre. « Un jeune enfant initié à la gestion de risques deviendra automatiquement un ambassadeur pour sa communauté. Au niveau de leurs projets, nous allons également les orienter pour la proposition de solutions innovantes", a précisé un responsable.

Comme récompense, les trois premiers projets qui auront retenu l’attention du jury auront une somme de 5000 dollars à leur disposition pour mettre à exécution leur idée. Le lycée Daniel Fignolé, l’institution Saint-Louis de Gonzague, le lycée Toussaint Louverture, le lycée Alexandre Pétion, le Collège Mari- Anne, le Collège Dominique Savio, l’école Acacia, le Collège Méthodiste de Frères figurent parmi les établissements qui disputeront la troisième édition du concours Athéna.



Réagir à cet article