Les dix endroits préférés de Stéphane Vincent

PUBLIÉ 2019-06-27
Passionné de voyages, Stéphane manifeste un réel amour pour l'aventure. Dans le calme d'une ville de province ou dans les grandes villes comme Marrakech, le jeune étudiant en droit trouve toujours son bonheur. Pince-sans-rire, Stéphane Vincent nous parle de ses dix endroits préférés.


1. Maniche : La commune natale de ma mère où j’ai passé la plupart de mes vacances dans mon enfance. Que de beaux souvenirs ! Le paysage frais, vert et paisible, sans oublier les promenades aventurières et les escapades à la rivière de Cavaillon après un bon match de foot avec les copains. Cette localité a marqué ma vie et j’y retourne fort souvent pour me caresser la mémoire. 

2. Camp-Perrin : La commune soeur de Maniche qui partage la même circonscription. Ce recoin à son charme propre. J’aime surtout me balader en moto à 4 roues d’En-Bas-Camp jusqu’à En-Haut-Camp. Un bon bain à La Prise est obligatoire. J’aime également me rendre au Saut-Mathurine, qui est pour moi un vrai pélerinage spirituel. Les Camp-Perrinois cultivent une modernité d’esprit et d’ouverture que j’aime bien. Ils sont de bons viveurs. Une petite visite durant leur fête champêtre estivale et vous serez conquis. 

3. Basseterre : La capitale de Saint Kitts où j’ai vécu pendant quatre années. Je dis souvent qu’elle a grandement contribué à la personne que je suis devenue. Une culture totalement différente de la mienne que j’ai appris à apprécier dans mon adolescence soit pour mon amour du soca et du calypso ou mes expressions anglophones patois. Saint Kitts est aussi l’une des meilleures îles touristiques du monde avec ses belles plages et une histoire néo-coloniale très riche. Elle ne se dénomme pas « Sugar City » (la ville du sucre) sans raison. À noter que son carnaval national se déroule en fin d’année jusqu’au nouvel an. 

4. Cape Town : Joyau touristique et historique de l’Afrique du Sud. Je suis tombé sous son charme à la minute de mon atterrissage. On y trouve une diversité palpable et un style de vie exotique. Il ne coûte pas beaucoup pour profiter des petits plaisirs qu’elle a à offrir. Le Table Mountain, qui s’impose au sommet de la ville partout où l’on se tourne, est une merveille à explorer. La côte du Green Point est exquise. Ce ne serait même pas une grande surprise d’y croiser sa célébrité favorite sans complexe. La prison où Mandela a passé tant d'années dans son combat victorieux pour supprimer l’apartheid est à visiter pour sa représentation des sacrifices que requiert la bataille pour la liberté. 

5. Medellin : La ville de Pablo Escobar est pour moi la meilleure ville de la région. Son charme est exceptionnel. Tu y tombes amoureux mais tu ne sais ni le pourquoi ni le comment de ce coup de foudre. Est-ce la vue du Mirador de las Palmas ? L’architecture? Un petit tour en Metro Cable ? Le musée Botero ? Ou la vivacité du night life des Colombiens bons viveurs et si patriotes ? Medellin est riche en histoire et ses natifs ne partent presque jamais s’installer ailleurs. Si tu as la chance d’y être pour un international de foot, tu verras que toute la population possède un maillot de la sélection nationale. Les femmes sont aussi vraiment belles au point de se casser le cou. 

6. London : La première ville de l’Europe où j’ai eu la chance de passer un bon moment. Le mélange d’architecture fait de neuf et de l’antique te transporte entre deux mondes. Le London Bridge et le London Eye sont des chefs-d’œuvre qui servent de repères remarquables au centre de la ville. Westminster, Big Ben, Buckingham Palace, Green Park, Leicester Square, Oxford Street et Picadilly Circus méritent toute l’affluence de touristes et locaux dans l’ensemble. 

7. Dubai : On ne saurait imaginer que Sheikh Zayed transformerait un désert en un tel joyau en si peu de temps. Tout ce qui se trouve comme merveille du monde s’est dupliqué à Dubai de manière encore plus extraordinaire. C’est la ville de l’excès et de la modernité à l’extrême. L’artificiel est au superlatif mais ça plaît aux yeux et à l’âme. Le Burj Khalifa édifice, le plus haut au monde. Le Dubai Mall, le centre commercial le plus vaste du monde.Tout se conjugue au luxueux. On y va la poche bien remplie et on rentre avec le cerveau rempli de souvenirs inoubliables. 

8. Brooklyn : J’y ai vécu durant toutes mes études à la NYU. Le centre culturel de New York City et quartier général des Haïtiens. Tu apportes une partie de cette ville partout où tu vas avec un air de petite arrogance et d’impatience pour tout ce qui ne reflète pas le Brooklyn way. Les gens vont tous droit au but et ne passent jamais à côté. C’est la sophistication autant que la peau dure. Brooklyn t’apprend à consolider ta maturité de par ses leçons du Barclays Center à Downtown jusqu’à Eastern Parkway pour danser un bon carnaval du Labor Day. Le multiculturalisme bat son plein dans ce melting-pot. 

9. Paris : Ville Lumière où j’étudie maintenant. Au-delà de ses charmes connus de tous à travers le monde Paris m’apprend à mieux comprendre Haïti aujourd’hui, car les mœurs sont communs. On ne se fatigue jamais à contempler la Tour Eiffel ni de marcher sur les Champs Elysées pour aboutir à l’Arc de Triomphe. J’ai vu la Notre-Dame brûler. J’ai vécu les pires épisodes des Gilets Jaunes, mais tout cela n’empêche que la ville préserve son rayonnement. 

10. Marrakech : La première ville de l’Afrique que j’ai visitée. L’une des particularités du Maroc qui a attiré mon attention est que chaque ville détient une couche de peinture différente... Les maisons se ressemblent toutes : à Casablanca elles sont blanches, et à Marrakech de couleur beige. J’étais aussi surpris de rencontrer une centaine d'étudiants haïtiens qui y vivent. La vivacité du marché de la place Jal-Afna et les souks donnent envie de rester et tout acheter. Un bon safari en 4x4 ou une promenade à dos de chameau, Marrakech se fait distinguer.



Réagir à cet article