Tamara Suffren chante Manno Charlemagne

PUBLIÉ 2019-04-10


Amoureuse de Manno Charlemagne, Tamara Suffren le prouve en lui organisant un spectacle.

Deux ans après la mort de l’artiste engagé, elle a décidé de chanter Manno Charlemagne qui a laissé une large empreinte dans la musique haïtienne.

La chanteuse présentera un spectacle le samedi 13 avril 2019 à Yanvalou baptisé « Manno, ou kite tras ». Show à travers lequel Tamara Suffren va chanter et danser durant 1 h 30 minutes plus d’une quinzaine de morceaux de Manno Charlemagne dont « Alyenkat », « Dwa delòm », « Voye pye » et « Manman », entre autres. Ce sera le premier spectacle personnel de la jeune chanteuse depuis environ huit mois après la vente-signature officielle de son album « Impulsion » en septembre dernier. Tamara se souvient encore du 22 septembre 2012. à l’auberge Le Recul, à Camp-Perrin, de ce spectacle et de ses bons moments passés avec Manno Charlemagne et Junior Dorcélus à la guitare. « Nous avons maintenu la même idée acoustique de Manno Charlemagne pour la présentation du 13 avril. J’aurai un guitariste, un percussionniste pour tenir le rythme et la même couleur », a fait savoir la jeune femme.

Et d’où vient l’idée d’organiser ce spectacle, Tamara ? « Je considère Manno comme un mentor, l’une des personnes qui ont travaillé pour faire de Tamara Suffren celle qu'elle est aujourd’hui. Je ne veux pas l'oublier. Je ne veux pas oublier sa musique. Comme je le dis souvent à des gens, les artistes ne meurent pas, ils restent vivants à travers leurs œuvres et des souvenirs. Moi, j’ai partagé beaucoup de souvenirs avec Manno parce que j’avais eu la chance de travailler avec lui. Voilà pourquoi je vais réaliser ce spectacle baptisé ''Manno, ou kite tras''. À ce show d’un seul set qui n’a rien de triste, je ne vais chanter que des chansons de Manno Charlemagne », a expliqué la copine de l’animateur culturel Ti Mèt.

Tamara sera accompagnée sur la scène de Yanvalou du guitariste Jean-Baptiste Ferdinand et du percussionniste Marc-Harold Pierre pour un beau spectacle dont l’admission est fixée à 500 gourdes. La chanteuse compte même reprendre « Manno, ou kite tras » à Havana Guitar Night et à l’Institut Français d’Haïti et aussi dans les villes de province. Tamara Suffren en a profité pour annoncer que son deuxième album « Impulsion » sera disponible au Yanvalou au prix de 500 gourdes, tout en promettant pour bientôt une deuxième vidéo avec la chanson « Kite m di w ».



Réagir à cet article