Quinzaine de la francophonie : Laboratorio Arts Contemporains en charge de “ Rencontres d’ici et d’ailleurs”

PUBLIÉ 2019-03-13
La Quinzaine de la Francophonie a été lancée le mardi 12 mars 2019. L’occasion pour les organisateurs de dévoiler les différentes activités prévues dans le cadre de cette manifestation culturelle dont le thème pour cette édition 2019 est « En français et en Créole ». Parmi ces dernières, « Les Rencontres d’ici et d’ailleurs » sont, cette année, mises en œuvre par Laboratorio Arts Contemporains, partenaire du Bureau Régional de la Francophonie pour les pays des Caraïbes et d'Amérique latine pour cette activité.


Pour cette troisième saison des Rencontres d’ici et d’ailleurs, Lylly Houngnihin informe que l'équipe a décidé d’explorer l’histoire des résistances africaines. « Après les propos de Kayne West soutenant que les 400 ans d’esclavage des Noirs était un choix, on a été interpellé en Afrique. On s’est tout de suite rendu compte que l’histoire des résistances du peuple noir est encore peu connue. Et on a décidé avec un certain nombre de partenaires qu’on allait mettre en lumière, pendant les trois prochaines années, tous les profils et les personnages historiques qui ont farouchement lutté pour la libération du peuple noir. Et dans cet état d’esprit, on a choisi un jeune slameur béninois, Kamal Radji, pour ce deuxième acte de la saison 3 de Rencontres d’ici et d’ailleurs », précise-t-elle.

Poète et artiste engagé, le jeune slameur de 29 ans sera en Haïti du 17 au 23 mars prochain. Il fait partie d’un collectif d'artistes sur le Golfe de Guinée en Afrique qui ont décidé d’utiliser leur popularité et leur talent pour conscientiser les populations sur des thématiques très variées comme l'impérialisme, le capitalisme et autres. Au cours de son passage au pays, Kamal Radji sera intervenant à plusieurs activités: conférence, représentation artistique ou encore projection. Le 19 mars, une représentation aura lieu au bureau régional de l’OIF à Péguy-Ville. Pour l’occasion, le chanteur, danseur, écrivain et également directeur du Bureau d’Ethnologie Erol Josué sera lui aussi partie prenante.

Par ailleurs, madame Houngnihin nous informe que l'équipe rendra hommage à l'écrivaine haïtienne Emmelie Prophète. À l’occasion, elle signera son dernier titre en date, « Un ailleurs à soi ». « Nous, on adore l'écriture de madame Prophète. Pour nous, c’est vraiment une des écrivaines majeures de l’espace francophone », ajoute-elle.

Pour justifier le choix de ce jeune slameur, Lylly Houngnihin nous explique, entre autres, qu’au niveau de Laboratorio Arts Contemporains, dont elle est la Directrice Excécutive, ils croient que la porte de la culture est la porte privilégiée pour penser le développement durable d’un pays. « Haïti est un pays de littérature, de musique et vit une période particulière de son histoire. Nous pensons, en tant que jeunes francophones, que nous sommes en capacité de pouvoir proposer des plateformes pour échanger autour de cette histoire particulière d'Haïti, et Kamal était pour nous la figure idéale », précise Lylly Houngnihin.



Réagir à cet article