« Pour le meilleur », le vœu d’Ange-Bellie Andou pour 2019

PUBLIÉ 2019-02-04
Émis à la mi-janvier 2019, « Pour le meilleur », le tome 3 de l’agenda-coffret d’Ange-Bellie Andou, s’approche bientôt de la rupture de stock. Comme dans ses prédécesseurs, la miss Vidéomax a réussi le pari d’associer le beau, l’utile et l’agréable dans un document qui serait une bonne idée cadeau pour la Saint-Valentin. Ticket Magazine l’a feuilleté pour vous.


Il y a un point commun entre toutes celles et tous ceux qui se sont procuré un exemplaire d’un des agendas qu’Ange-Bellie Andou nous gratifie depuis 2017 : ils ne les jettent pas même après le 31 décembre de l’année de l’édition en question. Que ça soit nos collègues féminins du Nouvelliste, de Ticket Magazine ou d’autres connaissances qui en ont fait l’acquisition, tous ou presque les gardent précieusement au-delà du temps d’usage, avec la même religiosité qu’on préserve au fond d’un bouquin la photo de l’élu de son cœur.

L’auteure de « Ma muse est un homme » est bel et bien consciente de cet attachement viscéral des adeptes qu’elle a pu se faire d’une édition à l’autre. «Je n’ai reçu à ce jour que des retours dithyrambiques », confie-t-elle avec modestie. Et cette sollicitation ne vient pas que de ceux qui se les offrent, mais aussi des sponsors qu’elle craignait de contacter en pensant aux casses qui ont affecté le secteur privé considérablement tout au long de l’année écoulée. « Ce sont eux-mêmes, vers la fin de 2018, qui m’ont contactée. Ils m’on fait comprendre que cet agenda vaut la peine d’être perpétué malgré vents et marées. J’ai dû me raviser par rapport à ma décision de ne pas en publier pour 2019 », explique Ange-Bellie. « Pour le meilleur, ajoute-t-elle pour expliquer le thème, c’est justement pour souhaiter le meilleur à Haïti pour la nouvelle année. En 2018, on a expérimenté surtout le pire. »

La reine de beauté estime que le succès vient du fait que ses agendas répondent à un manque de « fait localement » en la matière dans le contexte haïtien. « Les gens, soutient-elle, affectionnent mes agendas parce qu’ils diffèrent de ceux qui viennent d’Europe, des États-Unis et du Canada. Ils font la promotion de notre culture, de nos valeurs. » Quand l’édition 2018 a connu une rupture de stock, Ange-Bellie s’est vue obligée de rééditer quelques autres exemplaires sur demande incessante. L’écrivaine a mis trois mois pour boucler le travail qui consiste en prise de vue, rédaction des citations, rencontre avec les sponsors, la correction et la correction…

Ont posé pour « Pour le meilleur » : Rutshelle Guillaume, Cottecheese Pierre, Carolyn Desert et Ange-Bellie Andou elle-même. On la voit par exemple les pieds dans l’eau aux côtés de Rusthelle et de Carolyn dans une ambiance BBF. Dans un autre cliché, l’auteure renoue avec son côté de séductrice en posant avec un verre de vin rouge et une grappe de raisins. Sa pose devant une grande fontaine dans une autre photo pourrait bien plaire aux hommes qui s’offriront l’agenda.

Avec le photographe Verdy Verna, madame a sillonné le pays pour capturer des scènes authentiques comme celle du cheminement d’une bande de femmes vers un Konbit.

Toutes les citations sont de l’auteure. Il y en a pour chaque mois et pour chaque semaine. Pour le mois de février par exemple elle a écrit : « La Saint-Valentin, cette année, c’est rouge passion rouge ivresse. » Pour la deuxième semaine de ce même mois, elle a opté pour : « Célébrons l’opportunité de grandir en apprenant de l’expérience. »

Ange-Bellie Andou a tenu à remercier tous ceux et toutes celles qui ont contribué d’une manière ou d’une autre à rendre possible « Pour le meilleur ». Elle remercie également ceux qui en ont déjà fait l’acquisition. À ceux qui ne l’ont pas encore fait, elle suggère de ne pas traîner le pas car le stock pourrait vite s’épuiser. L’agenda est disponible dans toutes les librairies dont les deux La Pléiade, La Renaissance, Astérix, J’imagine, mais aussi à Maro’s Lounge et Communications Plus.



Réagir à cet article