Choisissez un apôtre de la lutte pour les libertés et des droits de l'Homme et montrez en quoi sa philosophie vous à influencé

Société - Les extraits ci-dessous ont été tirés du texte préparé par Philippe Jr. Volmar, étudiant en 1ère année à la Faculté de Droit et des Sciences Economiques. Le thème choisi : Choisissez un apôtre de la lutte pour les libertés et des droits de l'Homme et montrez en quoi sa philosophie vous à influencé. La non-violence est une justification solide de l'existence des libertés publiques dans la pensée de Gandhi. Cette non-violence veut dire : qu'en situation de conflit, il faut s'opposer radicalement à la violence. Cette opposition ne doit pas se faire pour des raisons intérieures à elle-même mais parce...

Quand un haut magistrat fixe sa position à propos d'une déesse outragée

Société - Je n'aime pas le plaidoyer prodomo. Donner l'air de parler de sa chapelle relève de l'indélicatesse. Cependant, peut-on garder indéfiniment le silence quand, à boulets rouges, l'on n'a pas cessé de tirer sur une dame qui ne le mérite guère. Une belle dame qui tient le plateau de la balance pour qu'il ne penche ni d'un côté ni de l'autre. Le symbolisme que recèle la décision du justiciable de gravir, au moins une fois, les marches de l'escalier d'entrée du Palais de la déesse, d'autant que, sévères, veillent deux lions comme pour lancer une mise en garde au mal intentionné,...

Le rôle des partis politiques dans cette nouvelle conjoncture

Société - Aujourd'hui, nous nous sommes proposés d'aborder avec notre lectorat le concept pouvoir/autorité qui est en principe notre dernière intervention relative à cette série d'articles portant sur le rôle des partis politiques dans la conjoncture actuelle. Bien entendu, nous en souhaitons la plus large diffusion possible dans la mesure où il s'agit d'une problématique particulièrement préoccupante dans le quotidien des citoyens qui se trouvent souvent bousculés par les pouvoirs publics à cause de l'utilisation abusive d'autorité que les détenteurs du pouvoir exercent sur eux. Une situation on ne peut plus alarmante, mais qui mérite d'être approchée avec sérénité dans le cadre...

Homélie du Nonce Apostolique

Société - 1- Dans l'Evangile du dimanche dernier, nous avons écouté Jésus qui donnait à la foule et aux disciples les béatitudes. Et il leur a enseigné le chemin difficile du Royaume, un chemin de bonheur qui transforme en espérance et en joie la faiblesse et la peine des hommes. Il leur a donné cette «bénédiction» de rejoindre le Royaume par la voie de rechercher la Paix et l'amour des frères. 2- L'Evangile d'aujourd'hui est la suite immédiate des béatitudes. Jésus y affirme à ses disciples qu'ils sont «le sel de la terre et la lumière du monde». C'est la continuité de...

Interview de Georges Michel avec Nancy Roc

Société - Q-1 Quelle est votre perception du retour des militaires démobilisés sur la scène politico-sociale du pays? Le retour était prévisible depuis 1995. Un officier américian, le Major White, me l'avait prédit. Les Américains s'étaient engagés, sur l'honneur, à maintenir les Forces armées d'Haïti dans leur nouveau rôle après le départ des généraux putschistes. Aristide a détruit illégalement l'Armée et quelques années plus tard les militaires démobilisés ont participé à l'insurrection qui le chassera du pouvoir. Il va falloir compter avec eux. Le pire des scénarios serait l'ouverture d'une guérilla que nous devons éviter à tout prix. Il faut faire montre...

Adieu à Mimose Saint-Dic Placide

Société - Par Michel-Ange Momplaisir C'est avec la plus grande stupéfaction que j'ai appris la nouvelle du décès, à Port-au-Prince, de Madame Mimose Saint Dic Placide, un coup dur pour moi. Je n'ai pu m'empêcher de penser à la fameuse définition de la vie, de la mort, et de l'homme, que Alcuin d'York fit à son élève Pépin le Bref, premier roi de la dynastie carolingienne, voilà près de douze siècles. Pépin.- Qu'est-ce que la vie? Alcuin.- Une jouissance pour les heureux, une douleur pour les misérables. L'attente de la mort. Pépin.- Qu'est-ce que la mort? Alcuin.- Un événement inévitable, un voyage...

Le dossier du massacre de piatre juridiquement classé

Société - Non-lieu en faveur des citoyens Prosper Avril et Henry Robert Marc-Charles Suite à une audience tenue le 23 novembre 2004 sur l'appel interjeté par les citoyens Prosper Avril et Henry Robert Marc-Charles, inculpés dans le dossier du « massacre de Piatre », la Cour d'Appel des Gonaïves a rendu à la séance publique du 4 janvier 2005 un arrêt annulant l'ordonnance du juge Brédy Fabien concernant cette affaire. Cette décision de Justice est publiée pour l'information du public et aux fins utiles. DECISION DE LA COUR D'APPEL DES GONAIVES (Réf : Arrêt du 4 janvier 2005) LA COUR, DELIBERANT CONFORMEMENT...

POSITION DE L'UNIVERSITÉ QUISQUEYA (UniQ) RELATIVE À LA DÉCISION D'INTERDIRE AUX MÉDECINS DIPLÔMÉS DES UNIVERSITÉS PRIVÉES L'ACCÈS DE LA RÉSIDENCE HOSPITALIÈRE À L'HÔPITAL DE L'UNIVERSITÉ D'ÉTAT D'HAÏTI

Société - PORT-AU-PRINCE, LE 17 JANVIER 2005 L'Université Quisqueya (UniQ) a suivi avec intérêt le déroulement de la crise en rapport avec l'organisation de la résidence hospitalière au sein de l'Hôpital de l'Université d'Etat d'Haïti (HUEH), mais s'est abstenue de prendre une position publique dans le débat en attendant la décision du Ministère de la Santé Publique et de la population (MSPP). Cette crise a commencé avec le mouvement d'un groupe de résidents et de candidats à la résidence de la faculté de médecine publique mettant fin brutalement, avec bris de matériel, au processus d'inscription mis en place par le MSPP pour...

Dits et non dits

Société - Latortue au Carnaval 2005 Il était dans son élément, notre Tortue dans le cortège carnavalesque où la lenteur est de mise, où une tempête d'applaudissements couvraient sa voix, quand, aux micros de nos médias, il exposait les raisons de sa présence inattendue parmi cette foule bigarrée et de confessions politiques diverses. Capitaine courageux a bien savouré son triomphe, une victoire d'autant plus remarquable qu'on était loin de s'y attendre... Tout est donc bien qui finit bien surtout que peu après ce défilé ministériel, les langues se déliaient sur les balles qui sifflaient sur le parcours carnavalesque, en provenance du quartier...

Haïti, la malchanceuse

Société - Les luttes d'influences auraient-elles commencé au sommet de l'Etat? Pire: seraient-elles déjà âpres? Le cafouillage qui a accompagné le remaniement ministériel en ces premiers jours de février 2005 ne serait pas de bon augure dans la perspective d'un atterrissage en douceur de cette ènième période de facto. Quand l'on a entendu sur les ondes un ministre évincé avancer la raison de son limogeage, l'on reste songeur, perplexe. Au point de se demander: sur qui compter? Sur qui donc Haïti peut-elle compter? Comment comprendre que deux fils d'Haïti-Thomas si vilipendée, si humiliée, si affaissée, si maltraitée, hissés au sommet de l'Etat...

Un plan vert pour le développement d'Haïti

Société - Agr. Pierre D. Sam 1. Nouveau Système Hospitalier C'est un système pyramidal avec des centres hospitaliers dans chaque chef-lieu de département géographique, un peu similaire au système actuel, mais ces centres seront bien équipés et capables de faire des traitements avancés. Pour ce, il y aura suffisamment de personnel: médecins, infirmières, résidents et étudiants, etc. Ici pourrait intervenir l'appui des hôpitaux étrangers qui voudraient créer des accords de parrainage; mais nous ne voudrions pas dépendre d'eux. Des centres encore plus développés appelés «Centres de Référence» seront placés à la Capitale, aux Cayes et au Cap-Haïtien. Ce dernier peut être établi...

Où va l'enseignement de la Médecine?

Société - Au cours de l'émission de 15 heures "Dim ma di ou" du mardi 11 janvier 2005 de Radio Kiskeya, deux médecins résidents en chirurgie à l'HUEH expliquèrent que l'une des causes de la grève paralysant l'institution depuis le mois de décembre 2004 (grève maintenant levée) était la décision ou l'intention du Ministère de la Santé Publique d'ouvrir aux médecins diplômés des facultés privées la possibilité de faire une résidence dans ce centre hospitalo-universitaire public. Quelques instants après la fin de l'émission, je reçus un appel téléphonique d'une dame qui, sans s'être identifiée, me disait ceci: "Docteur Bontemps, j'ai un fils...

L'application laborieuse d'une énième régulation

Société - Le 3 janvier 2005, surprise: changement de sens dan sla circulation à Pétion-Ville. Les automobilistes sont pris de court. Pas d'annonce préalable. La surprise est totale. La mairie l'avait voulu ainsi. Néanmoins, des employés de la mairie sont présents à quelques intersections pour distribuer la nouvelle carte de la circulation. Quelques jours plus tard, pour une plus large diffusion, "Le Nouvelliste" et "Le Matin" publient la carte colorée, élégamment présentée, d'une lecture facile. Un document précieux pour les usagers des routes pétion-villoises. Trois semaines se sont écoulées, la confusion persiste. Un coup d'oeil sur la carte permet de se rendre...

Haïti, la personne humaine, au-delà des stéréotypes!

Société - Par Camille Loty MALEBRANCHE Aborder la question de la personne dans un article ne peut-être qu'un exercice très partitif de ce qui est au-delà des théories et qui excède tout contenu livresque possible. C'est Mounier qui, dans son personnalisme éthico-religieux donc métaphysique, précise simplement ,mais combien profondément, le primat de la personne humaine sur tout système, dans sa proclamation : « en toute chose, la personne humaine doit primer ». Nous distinguons le personnalisme mouniérien du personnalisme épistémique de Renouvier qui soutient que «la liberté du moi est absolue c'est-à-dire irréductible à toute science». Le moi renouviérien, en tant que...

Pour la conception d'un nouveau Contrat social

Société - Jean POINCY Le récent vacarme sur la tenue d'une conférence nationale confirme l'état de dysfonctionnement de la société ayitienne. Si les partis politiques, la société civile et autres hésitent sur ce que doit être l'issue d'une conférence nationale, le 'gouvernement-mécanicien' de son côté est clair sur son appel. Ayant dénommé l'initiative le "dialogue national", il n'entend pas toucher à la présente constitution qui fait le malheur du pays. En plein coeur d'une controverse sur la refonte du pays, la question simple de refaire le pays ou pas, par le biais d'un nouveau contrat social, doit être posée en référendum où...