Le gouvernement décrète trois jours de deuil national

Publié le 2021-08-16 | lenouvelliste.com

Trois jours de deuil national ont été décrétés en mémoire des victimes du séisme du 14 août qui a ravagé la presqu’île du Sud. Le Premier ministre Ariel Henry en a fait l’annonce ce lundi 16 août, en marge d’un point de presse au Centre d’opération d’urgence national (COUN). Selon la Primature, les trois journées de deuil débutent dès ce mardi 17 août.

Par ailleurs, le Premier ministre a également annoncé que trois ministres ont été désignés pour coordonner les réponses dans les trois départements touchés. « La ministre à la Condition féminine et aux Droits de la femme, Sofia Loréus, sera dans le Sud; celle du Tourisme, Luz Kuria Cassandra François, sera dans les Nippes, et le ministre de l’Environnement, James Cadet, sera dans la Grand’Anse. Ils devront s’assurer que les opérations de secours se déroulent correctement dans les zones affectées », peut-on lire sur le compte Twitter de la Primature. 

Par ailleurs, le Premier ministre, qui a présidé un conseil des ministres extraordinaire ce lundi, a appelé à l’unité nationale pour une meilleure coordination des actions gouvernementales visant la reconstruction nationale. « Ainsi, se tient ce mardi, le forum qui réunira le secteur des affaires, la société civile, les partis politiques, la diaspora, en vue de constituer un groupe ad hoc devant travailler de concert avec une commission de gestion interministérielle pour une meilleure coordination de l’action gouvernementale post-séisme », annonce la Primature.

Tôt dans la matinée, le premier ministre Ariel Henry avait annoncé une plus grande accélération dans les initiatives du gouvernement pour apporter des réponses. « A compter de ce lundi, nous allons agir avec davantage de célérité. La gestion de l’aide va être accélérée. Nous allons décupler nos énergies pour atteindre, en termes d’assistance, le maximum de victimes possibles. La présence, sur le terrain, des ministres et autres cadres du gouvernement, sera renforcée, dans la perspective d’une meilleure coordination des interventions et d’une évaluation graduelle et plus précise de la situation. Face à l’urgence point de répit », avait annoncé le chef du gouvernement.



Réagir à cet article