Enquête sur l’enlèvement de Jean Ferret Michel: le RNDDH suggère d’auditionner l’épouse du ministre Liszt Quitel

Publié le 2021-10-22 10:01:42

19 jours après leur enlèvement, Jean Ferret Michel et Norman Weiner ne sont pas encore relâchés, en dépit d'un versement de rançon aux ravisseurs. Les bandits n’ont libéré qu’Isabelle Devendegis, enlevée en compagnie des deux autres victimes. Ce jeudi, le Réseau national de défense des droits humains (RNDDH) a écrit au responsable de la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ), Frédéric Leconte, pour lui faire part « d’informations alarmantes ». Citant des témoins, le RNDDH affirme que derrière cet enlèvement existe une histoire de jalousie et de vengeance. « Selon des personnes rencontrées par le RNDDH et dont les coordonnées sont annexées à la présente communication, cet enlèvement constitue en fait un acte de vengeance. Le pasteur Jean Ferret Michel a été enlevé sous les ordres du ministre de l'Intérieur et des Collectivités territoriales, Liszt Quitel, qui fait aussi office de ministre de la Justice et de la Sécurité publique depuis la révocation de son prédécesseur. Le ministre Liszt Quitel reproche au pasteur d'avoir entretenu une relation amoureuse avec son épouse, la dame Barbara Quitel alias Barbie alors que les couples Quitel et Michel se fréquentaient régulièrement. La relation entre le pasteur Jean Ferret Michel et Barbara Quitel alias Barbie a d'ailleurs occasionné plusieurs scandales par le passé. Cependant, depuis quelque temps, le pasteur avait mis fin à cette relation. Le RNDDH veut pour preuve des messages qui ont été adressés par la dame Barbara Quitel au pasteur, mis en annexe à la présente, lui demandant pourquoi ils ne se parlaient plus », rapporte l’organisme de défense des droits humains.



Réagir à cet article