Black-out pré-payé, ban nou yon ti limyè souple

Editorial - Manno Charlemagne, dont on a commémoré l’anniversaire de la naissance le 14 avril dernier et à qui la mairie de Carrefour s’apprête à rendre hommage en inaugurant un complexe qui porte son nom, avait bien chanté «Ban m yon ti limyè». En ce mois d’avril, alors que les publicités annonçant la disponibilité des compteurs pré-payés, c’est la compagnie chargée de commercialiser l’électricité en Haïti qui doit faire autant : faire la lumière sur le black-out et ses plans pour ceux qui paient à l’avance le courant promis. Il y a de moins en moins d’électricité depuis quelque temps. Le problème récurrent...

La double rançon

Editorial - Le kidnapping ne connaît pas de répit. La police est impuissante face à l’organisation des gangs. Les promesses des autorités de combattre le phénomène, par impuissance ou par manque de volonté, restent des vœux pieux. En attendant que la police trouve la bonne stratégie pour protéger la population, les victimes du kidnapping et leurs proches s’appauvrissent pour recouvrer leur liberté. A côté de la rançon versée par les proches des personnes kidnappées, le pays paie une rançon collective aux kidnappeurs. La peur s’installe partout. Les rues de Port-au-Prince, dès la tombée de la nuit, sont en mode couvre-feu volontaire. Des fois, même en plein...

Haïti dans le tréfonds des classements

Editorial - Haïti vient de perdre quatre places dans le classement mondial 2021 établi par Reporters Sans Frontières sur la liberté de la presse. Quatre places, cela peut paraître pas grand-chose aux yeux de certains. C’est beaucoup pourtant. Et ce qui inquiète c’est la tendance. Nous perdons pied depuis des années, à chaque nouveau rapport, le pays s’éloigne des rangs vertueux pour retourner dans les profondeurs en compagnie des pires pays en matière de respect de la liberté de la presse. Dans la mauvaise partie de la liste, on côtoie les pays qui ne respectent pas les droits humains et ceux qui...

A trop embrasser, Jovenel Moïse risque de mal étreindre

Editorial - Quinze mois depuis que le président Jovenel Moïse n’a aucun contre-pouvoir pour l’empêcher de diriger le pays à sa guise. Il y a certes l’opposition, la société civile et la communauté internationale qui élèvent des protestations verbales de temps en temps contre une de ses initiatives, mais en gros les désirs du président se transforment en réalité. Sauf quand la réalité s’y oppose, quand les faits sont têtus. Deux des projets du président Moïse qui butent sur des obstacles majeurs n’étaient pas parmi ses promesses de campagne : le courant 24/24, 7/7, sur tout le territoire et un nouveau régime...

Quelle souris va passer la clochette au cou du chat ?

Editorial - Le président Jovenel Moïse a rencontré ce lundi le président de la Cour de cassation, également président du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire et le président du Sénat. Les deux institutions sont édentées mais elles sont encore vivantes. Est-ce pour prendre conseil ? Pour essayer de trouver des alliés ? Pour chercher une porte de sortie à ses multiples projets à l’avenir compliqué ? On ne connaît pas encore les vrais plans du président de la République. On a simplement constaté ses divergences de vue avec le sénateur Joseph Lambert en lisant les messages postés sur Twitter par les deux autorités. Il faut dire...

Claude Joseph va-t-il réussir là où Joseph Jouthe a échoué?

Editorial - Les jours passent, la crise multiforme haïtienne s’aggrave. Tout espoir d’une solution haïtiano-haïtienne à la crise s’aménuise. La dernière tentative de Religions pour la Paix pour emmener les acteurs à la table de négociation s’est soldée par un cuissant échec. Avant Religions pour la Paix, il y avait les appels des Américains, du Core Group, de l’ONU et d’autres instances pour une entente entre les Haïtiens qui n’ont pas été écoutés. On doit aussi citer l’échec des multiples tentatives de dialogue mort-nées du président Jovenel Moïse depuis son arrivée au pouvoir. On se rappelle des Etats généraux sectoriels de la...

L’insécurité généralisée requiert un front commun réclamant des solutions globales

Editorial - Le secteur privé haïtien a lancé un appel à la fermeture des entreprises et commerces pour ce jeudi 15 avril 2021. L’initiative est prise pour protester contre l’insécurité, les kidnappings et les assassinats qui endeuillent les familles haïtiennes. Sitôt la note des associations patronales publiée, des entreprises et commerces ont rendu public à leur tour des avis pour annoncer la fermeture de leurs portes ce jeudi. Ni les associations ni les entreprises n’ont fait mention du mouvement initié par les évêques catholiques pour ce même jeudi. Un appel à la fermeture de toutes les écoles congréganistes, presbytérales et les universités d’obédience...

L’ONU cherche-t-elle à sortir du piège ou à sauver sa version de la Constitution ?

Editorial - Il n’est un secret pour personne que l’Organisation des Nations unies, représentée en Haïti par le BINUH, est pour la rédaction d’une nouvelle constitution sans passer par la procédure constitutionnelle de révision inscrite dans la charte fondamentale en vigueur. L’ONU appuie de fait un coup de force parce qu’elle est convaincue, comme de nombreux secteurs, que le Parlement haïtien risque de tripatouiller tout projet d’amendement constitutionnel dont il aurait la maîtrise. Cela s’est déjà vu avec le projet Préval-Martelly, lors de la dernière révision. C’est forts de ce constat que les experts des organisations internationales en poste en Haïti et des...

En pleine catastrophe

Editorial - Le monde vit sa catastrophe sanitaire depuis plus d’un an. La Covid-19 met à genoux les plus grandes économies du monde. En dépit des ressources humaines et financières mobilisées, certains pays, mêmes les plus riches, ont encore du mal à maîtriser le coronavirus. Haïti, petite économie avec un système sanitaire en lambeaux, est jusqu’ici exemptée des effets de la pandémie. Un miracle jusqu’ici. Cependant nous sommes en plein dans une autre catastrophe : la faillite totale ou presque de l’Etat. La dégradation des conditions sécuritaires à Port-au-Prince et les zones environnantes en est la preuve. En dépit des mesures annoncées par les...

"Aide-toi, le ciel t'aidera"

Editorial - Cette semaine qui s’achève ramenait, le 7 avril, l’anniversaire de la disparition au Fort de Joux du précurseur de l’Indépendance haïtienne, Toussaint Louverture. Toussaint, qui a été gouverneur de Saint-Domingue, est celui qui a compris, avant les autres, que la géopolitique est essentielle dans le projet de créer et de protéger l’Etat haïtien. Il a été aussi avec les puissances étrangères, le maître du jeu, du double jeu, du jeu des alliances et des retournements au gré de l’évolution des rapports de force et des intérêts. Depuis Toussaint, tous les chefs haïtiens ont fait ou ont tenté de faire pareil,...

Le miracle attendu

Editorial - Le pays est comme à la veille d’une grande catastrophe. Les rues de la capitale se vident de leurs occupants dès la tombée de la nuit. Même si être chez soi n’est pas une garantie de se protéger contre le kidnapping, mais cela peut vous éviter d’être au mauvais endroit au mauvais moment. En écoutant les éditions de nouvelles, en lisant les journaux, il n’est pas exagéré de dire que nous vivons une tragédie tant les malheurs frappent à nos portes. D’une part, il y a l’insécurité qui endeuille. D’autre part, les conditions de vie qui se détériorent. Chaque jour,...

Les rapports manquants

Editorial - Une semaine après la sortie du Premier ministre Joseph Jouthe sur les ratés de l’opération de la Police nationale d’Haïti à Village-de-Dieu et sa dénonciation de l’absence d’un rapport complet sur les faits qui ont entraîné la mort et la disparition d’au moins cinq policiers, le pays attend toujours le mot des officiels sur ce qui s’est vraiment passé le 12 mars 2021. Plus près de nous, le mois d’avril a été lancé avec la dénonciation d’un nouveau massacre survenu au Bel-Air. Les habitants du centre-ville ont entendu les détonations le 31 mars et le 1er avril. Les organismes de...

Jovenel Moïse, l’opposition et la démocratie

Editorial - De prime abord, tous les acteurs de la classe politique haïtienne doivent œuvrer pour la démocratie, exercer leur mandat et toutes leurs actions au nom de la démocratie et s’opposer les uns aux autres suivant les règles de la démocratie. Les règles du jeu politique en Haïti sont définies selon les principes universels de la démocratie et celles inscrites dans la Constitution de 1987 et dans les lois haïtiennes. Ça, c'est sur le papier. Sans revenir à 2017, quand l’opposition parlementaire a commencé à sortir des limites du terrain de jeu démocratique pour empêcher le cours naturel des événements au Parlement,...

Nos retards et oublis sans nom

Editorial - 12 janvier 2010. Quelques minutes après le tremblement de terre, le président René Préval fait le tour de certains quartiers de la capitale. Assis derrière une motocyclette, il voit de ses yeux l’ampleur des dégâts. Ce jour-là, il se rend sur le site de deux institutions: le Parlement -où des élus et des employés sont pris au piège du bâtiment effondré- et à l’hôpital de l’Université d’État d’Haïti. L’immense complexe hospitalier a un genou à terre et des étudiantes en sciences infirmières appellent à l’aide sous les décombres de leur école. René Préval sort marqué de son périple et par la...

Le président Jovenel Moïse n’est-il pas le garant du bon fonctionnement des institutions ?

Editorial - À chaque fois que le président de la République outrepasse ses pouvoirs, ses conseillers rappellent qu’il est le garant de la bonne marche des institutions en vertu de l’article 136 de la Constitution de 1987 amendée. De fait, la séparation des pouvoirs sous l’administration Moïse n’existe pas. Même en apparence. Le pouvoir législatif est dysfonctionnel parce que les élections pour le renouvellement de la Chambre des députés n’ont pas eu lieu. Dans le cas du Sénat, le mandat d’un tiers des parlementaires était arrivé à terme, un autre tiers a été renvoyé par le président Jovenel Moïse et l’autre tiers est encore...