Haïti jongle avec les catastrophes

Economie - Après  avoir accumulé quatre années consécutives de croissance négative, Haïti se retrouve à l’aube d’une nouvelle année fiscale  qui ne s’annonce pas rose. Au troisième jour de l’ouverture de l’exercice fiscal 2022-2023, Haïti ne montre aucun signe probant d’un possible redressement de la situation socioéconomique chaotique du pays sinon qu’une serie de catastrophes en cascade annoncée dans un pays ou 60% de la population vivent au seuil de la pauvreté.  Pour ce lundi 3 octobre 2022 qui devrait correspondre à l’ouverture officielle de l’année scolaire, la vie en Haïti est en mode pause complète. Même l’Administration publique fait profil très bas...

Circulaire 114-3: deux des nouvelles dispositions mises en veilleuse

Economie - Dans une note en date du 3 octobre 2022, la Banque de la République d’Haïti (BRH) a fait part de sa décision de mettre en veilleuses deux nouvelles dispositions prises dans le cadre de la circulaire 114-3 pour une période de trois mois. Il s´agit d´abord de cette nouvelle disposition dictée par la banque centrale dans la circulaire 114-3 concernant le paiement des transferts en dollar américain. " Les maisons de transferts ne peuvent effectuer des transferts sur compte pour toute somme égale ou supérieure à 1 000 dollars américains. Dans ce cas, l´expéditeur doit effectuer un virement via son...

Et le courant électrique se fait de plus en plus rare

Economie - L’Électricité d’Haïti (EDH) a du mal à alimenter le pays en énergie électrique. Le rationnement devient intolérable pour certaines zones du pays. Certains quartiers passent plusieurs jours voire des semaines sans être alimentés en électricité. La situation à laquelle fait face le pays semble alimenter encore plus les moteurs qui produit le black-out. et pourtant, pas une note de la compagnie publique. Les actes de sabotage et le blocage du terminal de Varreux empirent la situation. Dans certaines zones, les infrastructures de la compagnie publiques sont encore utilisées dans le blocage des rues. Et, l’accès devient de plus en plus...

L'inconfortabilité dans la pauvreté

Economie - Qui se sent confortable dans la pauvreté ? L'on se lève au matin, l'on met le nez au dehors, l'on tourne le regard vers le haut et vers le bas et l’on on ne voit rien venir. L’on n'ose pas s'aventurer dans les rues pour s'en aller “frapper à la banque” d'un ami. Parce que pour lui aussi de la station à l'intersection de la rue, l’on revient à la maison les mains vides. Justement, je perçois un propos du genre: “Li pa gen anyen lan men l.” Or, la multitude n'a rien dans les mains. “Nou pa gen anyen...

Transfert des migrants: la poudrière

Economie - Sans surprise, la privation de la devise américaine aux bénéficiaires des transferts a fini par faire partie des revendications – à côté de l’inflation, de l’insécurité… - d’une population qui en a ras-le-bol. Bientôt la rareté de l'essence fera monter la tension. Il y a du soufre dans l'air. L'incertitude est pesante. Pourquoi la BRH ne jette-t-elle pas du lest sur la question brûlante des transferts? Le raidissement, la radicalisation est-il devenu un mode de gouvernance? Ce serait fâcheux. Gérald Germain dénonce la  désintermédiation financière: le fait, selon lui, par les banques commerciales d'alimenter l'informel à partir des injections de...