Guy Bélizaire finaliste du prix Émergence AAOF 2021

Publié le 2021-09-17 | lenouvelliste.com

La nouvelle est tombée. L’Association des auteures et auteurs de l’Ontario français (AAOF) a dévoilé le mardi 14 septembre 2021, les noms des trois finalistes de l’édition 2021 du prix émergence AAOF. L’écrivain haïtien Guy Bélizaire est retenu parmi les trois finalistes. L'étoile montante de la littérature haïtienne est finaliste pour son premier roman « Rue des rêves brisés » publié aux éditions l’Interligne, à Ottawa au Canada.

Le jury du prix littéraire Émergence AAOF 2021 se dit «touché droit au cœur» par le récit de Guy Bélizaire, qui met en contradiction les rêves de deux générations d'immigrants. Pour le jury, «Rue des rêves brisés est une histoire profondément humaine, tristement d’actualité, qui abat bien des préjugés, en plus de nous ouvrir à de nouveaux horizons». Le nom du ou de la lauréat.e sera dévoilée le 20 octobre 2021 à la cérémonie de remise des Prix du livre d’Ottawa.

« Rue des rêves brisés »

Publié aux éditions l’Interligne en 2020, « Rue des rêves brisés » dresse tout en nuance un vibrant tableau sur l’exil, l’immigration, le racisme et l’identité. Christophe, âgé de 17 ans, est né au Québec. Toute son enfance est bercée par des histoires magnifiques que racontent ses parents sur leur pays d’origine, Haïti. Un pays magique que Christophe rêve de connaître. Cependant, à l’adolescence, les choses ne sont plus les mêmes. Il se rend compte de la différence entre ce qui sort de la bouche de ses parents et ce qu’il voit à la télévision. Et quand la famille décide d'emprunter le chemin opposé, Christophe refuse ce voyage. Après la vente de la maison familiale et attendant le grand départ, on s’installe dans le quartier Côte-des-Neiges, à Montréal. Là, Christophe fait véritablement son entrée dans la vraie vie. Il connait l’amour et l’amitié, comprend davantage les points de vue de ses parents et malheureusement, fait la connaissance du côté sombre de l’être humain.

 « Rue des rêves brisés » se déroule à un rythme rapide, avec succession de courts chapitres et son ton est placée sur le signe de la vivacité. L’auteur fait un usage quasiment abondant de dialogues, du langage parlé. L’intérêt de ce roman réside dans ces petites étincelles d’émotions que nous transmet le personnage principal, dans son désir d’être accepté et d’être aimé. Un roman imprégné de poésie, d’humanité et d’amour.

Le prix littéraire Émergence AAOF

« Le prix littéraire Émergence AAOF est remis à un auteur ou une autrice émergeant.e, en début de carrière, qui en est à la publication de son premier ou second ouvrage destiné aux adultes.

D’origine haïtienne, Guy Bélizaire vit au Québec depuis plus de quarante ans. Après avoir publié en 2018, chez le même éditeur, un recueil de nouvelles intitulé « À l’ombre des érables et des palmiers », lequel a été aussi finaliste pour un prix, - Prix littéraire des enseignants de français - Guy Bélizaire s’affirme comme l’une des voix majeures de la littérature haïtienne en Amérique du Nord.

Quant aux deux autres finalistes, il s’agit de Véronique Sylvain, sélectionnée pour son tout premier recueil de poèmes, « Premier quart » et de l'auteur.e V.S Goela, pour l'ouvrage « Gaucher.ère contrarié.e ».



Réagir à cet article