Séisme : l’Université d’Etat d’Haïti à la rescousse des victimes dans le grand Sud

Dans une note acheminée à la rédaction, vendredi 27 août, le rectorat de l’Université d’Etat d’Haïti annonce un ensemble d’activités initiées par différentes instances de l’institution afin d'apporter leur soutien aux victimes du séisme du 14 août 2021 ayant dévasté la péninsule du Sud d’Haïti. Pour l’UEH, toutes les forces vives du pays doivent se mobiliser pour faire face à ce grand drame.

Publié le 2021-09-02 | lenouvelliste.com

À la suite du désastre, une cinquantaine de professeurs, résidents et internes de la Faculté de médecine et de pharmacie (FMP) de Port-au-Prince ont posé une série d’actions spontanées et rapides en faveur des victimes. Ces acteurs ont été rejoints par quelques collègues de l’école de médecine du campus Henry Christophe de l’Université d’Etat d’Haïti à Limonade (CHC-UEHL), salue le rectorat de l’université, soulignant l’implication de la Faculté de médecine et de pharmacie de Port-au-Prince dans la sensibilisation et la collecte de sang en période post-séisme. Certains médecins de cette même entité de l’UEH sont également au chevet des blessés du séisme. Ils sont également impliqués dans la réalisation de plus d’une soixantaine d’interventions chirurgicales des victimes du séisme, révèle le rectorat.

Par ailleurs, l’Université d’Etat d’Haïti évoque la volonté des départements de psychologie de la Faculté d’ethnologie (FE) et de la Faculté des sciences humaines (FASCH) qui s’apprêtent à apporter un appui psychologique à cette occasion. Le rectorat souligne par ailleurs les efforts de l’Unité de recherche en géosciences (URGéo) de la Faculté des sciences (FDS), avec la collaboration des partenaires (GEOazur, Université et Observatoire Côte d’Azur, CNRS, IRD, France) ayant déjà donné un avis technique sur le séisme le même jour. Elle demeure mobilisée pour des études techniques plus poussées en vue de recommandations plus précises.

Actuellement, une délégation d’étudiants de la Faculté d’odontologie encadrée par le vice-doyen à la recherche, le Dr Jacques Denis, et le professeur de chirurgie, le Dr Renol Clergé, s’est rendu dans le département du Sud en solidarité avec nos frères et sœurs éprouvés.  Pour sa part, la Faculté d’agronomie et de médecine vétérinaire (FAMV) a déjà emmagasiné des produits d’urgence au bénéfice des victimes. Sont également lancées des collectes de matériel et de fonds au sein de plusieurs entités de l’UEH en faveur des victimes.

D’après les responsables de la plus grande institution universitaire du pays, des réflexions sont engagées pour qu’à travers ses différentes entités et laboratoires de recherche, d’autres actions soient entreprises pour assister la population affectée. Un comité de suivi a alors été créé. Il est composé, ajoute le communiqué, de représentants de la Faculté d’ethnologie, de la Direction vie étudiante de l’UEH, de la Faculté des sciences humaines, de la Faculté  d’agronomie et de médecine vétérinaire, Faculté des sciences et de l’Ecole normale supérieure. La commission aura à formuler des propositions sur des actions à mener à court, moyen et long terme pour apporter un appui aux compatriotes affectés et contribuer au relèvement des zones concernées, à en croire les dirigeants.



Réagir à cet article