Tanbou-Literè fête ses dix ans

Publié le 2021-04-16 | lenouvelliste.com

Le regroupement culturel artistique, Tanbou-Literè, célèbre une décennie. Pour marquer cette date, une rencontre festive et conviviale a eu lieu le samedi 10 avril 2021 à Idgie's restaurant, situé à Delmas 59. Retrouvailles, témoignages et prestations ont donné le ton pour souffler fièrement la dixième bougie de cette association qui, depuis dix ans, est au service de la littérature et de la culture haïtienne.

Plus d’une dizaine de membres de Tanbou-Literè ont savouré un gâteau à Idgie's, pour marquer cet anniversaire. Devant un public composé d'écrivains, diseurs, comédiens, ainsi que quelques membres de l’association, les poètes Jean-Baptiste Anivince et Iléus Papillon ont entamé la causerie autour du regroupement tout en profitant de l'occasion pour avouer leurs émotions.

 «Je suis ému. Célébrer la décennie d’une association culturelle en Haïti n’est pas une chose facile. Tanbou-Literè est le fruit de réflexion d’un groupe d’amis et de connaissances. En 2011, nous avons répondu à une nécessité: promouvoir le patrimoine culturel immatériel haïtien en commençant par la langue créole et la littérature. Malgré les incertitudes, malgré la conjoncture difficile, nous avons choisi de marquer cette date avec un effectif réduit», a déclaré le poète Jean-Baptiste Anivince, qui rappelle que Tanbou-Literè est, au même titre que le Ministère de la Culture et la Faculté de Linguistique Appliquée, Sosyete Koukouy, Sant Na Rive, institution fondatrice de l’Akademi Kreyòl Ayisyen. « Dr Ernst Mirville, Jocelyne Trouillot, Christophe Charles sont membres de l’Akademi Kreyòl Ayisyen sous la proposition de Tanbou-Literè », poursuit celui qui est honoré en 2018 par le « Prix d’Excellence GRAHN de la littérature créole » pour son œuvre poétique.

«Je  suis fier de mon engagement à travers la culture... La culture qui nous aide à respirer, à s’évader, à partir au loin même si nous sommes empêchés de bouger. Dix ans depuis que nous dissipons l’angoisse, la peine et la douleur provoquée avec les livres, le théâtre et la poésie», a confié l’auteur de « De bò goch » ( Editions Choucoune, 2013).

Avec beaucoup d’émotions dans la voix, le poète Iléus Papillon a rappelé que si le nom de Tanbou-Literè est de Jean-Baptiste Anivince, le trait d’union (-) qui rallie «Tanbou» et « Literè » est une proposition de lui. Selon l’auteur de Tribòbabò. (Près Nasyonal Ayiti, 2012), ce trait d’union est symbole d’unité entre les membres du groupe et témoigne de l’importance de la communication intergénérationnelle comme remède efficace contre l’ignorance et la bêtise.

Auteur de plusieurs recueils de poèmes, l’œuvre de Iléus court dans de multiples directions, animée toutefois par un même désir de célébrer la vie et la «belle amour humaine». Iléus Papillon donne la genèse de Tanbou-Literè : «L’idée de création de Tanbou-Literè commence à prendre forme aux «Vendredis littéraires de l’Université Caraïbe» où les membres fondateurs (Jean-Baptiste Anivince, Iléus Papillon, Sagesse Messerne) se sont rencontrés pour la première fois entre 2008 et 2009. Tanbou-Literè doit beaucoup à la «Sosyete Koukouy», Vendredis littéraires de Lyonel Trouillot et la Faculté d’Ethnologie pour avoir alimenté sa ligne idéologique», a déclaré le sociologue et poète Iléus Papillon.

Il a aussi rappelé que  Tanbou-Literè est fondé le 10 avril 2011 avec pour mission de combattre la colonisation mentale, promouvoir la culture et la littérature haïtiennes.

Selon, M. Papillon, la troupe de théâtre de Tanbou-Literè est déjà réactivée et se prépare pour des spectacles au cours de l'année sous la houlette de Jethro Erney et Michelle St-Félix qui font partie des premiers membres du regroupement.

Pour clôturer en beauté cette rencontre, les membres de Tanbou-Literè disent devoir une fière chandelle à ces membres dévoués et dynamiques qui ont beaucoup travaillé à sa renommée : Olivier Théralus, Louilaine Thermidor, Sterlane Sauveur, Mackenda Deliasse, Miline Azor, Fred Espérant, Stevenson Jacques, Jethro Erney, Shango Asòtò, Michelle St-Félix, Madeleine Mondestin, Jasmine Augustin, ect.

Marc Sony Ricot
Auteur


Réagir à cet article