Ricot Marc Nicolson signe « Konsa l vini »  à Jaden Sanba ce week-end

Le slameur haïtien Ricot Marc Nicolson, 27 ans,  signera, le samedi 17 avril 2021,  au local de Jaden Sanba situé à Pacot, un mixtape slam intitulé « Konsa l vini ». Dans cette compilation de 13 titres sur fond instrumental, l’artiste traite de différentes thématiques : amour, joie, peine, frustration, violence...Avec ce projet, ce journaliste qui a trouvé sa  voie à travers le slam met son univers au grand jour. Le public est convié à découvrir le premier opus de l’artiste.

Publié le 2021-04-14 | lenouvelliste.com

Ricot Marc Nicolson est né à Port-au-Prince le 9 juin 1994. Adolescent, il s’adonnait tôt à l’écriture, couchant ses idées sur des bouts de papier qu’il vendait à cœur joie à ses camarades de classe. « Je commençais à écrire sur les bancs de l’école ;  j’écrivais toujours ce que je ressentais, je peignais toujours mes peines et mes frustrations, je vendais ce que j’écrivais aux élèves », se rappelle l’artiste, qui dit avoir eu une vie estudiantine mouvementée après la séparation de ses parents.

Étudiant le journalisme, Nicolson se consacrait plutôt à l’écriture et à la musique. Il s’est considéré avant tout comme un faiseur de mots et d’images. Ce passionné de poésie qui a grandi à Bizoton, zone de la commune de Carrefour, dit éprouver toujours le désir de donner forme à son imagination, de peindre avec des mots. Jonglant entre musique, rap et écriture, le poète a rencontré le slam; une passion est née. Le slam a conquis le cœur de du jeune Nicolson. « Je suis tombé sur le slam, cette tendance oratoire qui lie la musique à la poésie , par le biais d’un ami. Je découvre la poésie et elle m’habitera à son tour », se réjouit le poète.

Au fil des années, Nicolson se fait beaucoup remarquer. Il se donne entièrement à la création  et parfait son art. Il est devevu très actif dans le milieu culturel. L’artiste participe à plusieurs spectacles artistiques et culturels : Fokal, Jaden Sanba… Il déclame à tout bout de champs ce qu’il observe et ce qui l’affecte. Dans ses textes, il dénonce, il critique et questionne le réel en abordant, tour à tour,  la violence, les brutalités policières, la situation des enfants des rues. Dans  le texte intitule « Plis ke sa », le slameur attire l’attention sur la situation de ces derniers, parlant de leur désir, leur envie et leur talent.

L'art de Nicolson se promène. L'artiste nous donne rendez-vous, à Jaden Sanba, ce week-end. Il nous convie à découvrir  ce mixtape qui est, selon lui, le fruit de son travail assidu et la preuve tangible de sa détermination à poursuivre son rêve. Sur ce projet, il  collabore avec d'autres artistes qui l'ont inspiré et encouragé à avancer. Minuscule, Nègès Colas, Fat Sam, Condamné, entre autres, ont prêté leur voix  à ce projet d'envergure et prometteur.



Réagir à cet article