Le marathon de la vie 

Culture - «Dans la nuit Mozambique» de Laurent Gaudé est composé de quatre récits brefs sur la violence, l'existence, la migration, l'amour, la mort, le souvenir et en toile de fond, les bas-fonds de l'âme humaine. Un récit  imagé, écrit d’une plume vive qui sait user d’humour et d’émotion. Je lis peu de romans en ce  moment, et il m’arrive d’oublier ce que j’ai lu ! Parmi les romans qui m’ont marqué ces derniers temps je retiendrais « Dans la nuit Mozambique » parce que je suis particulièrement sensible à l’écriture de cet écrivain mais aussi ce livre m’a fait voyager. Ce...

32 bougies pour le Centre culturel Pyepoudre

Culture - Porté sur les fonts baptismaux le 27 avril 1989, Pyepoudre est reconnu d’utilité publique depuis 2011. Le Centre culturel Pyepoudre (CCP) se donne pour mission de promouvoir la culture nationale et de contribuer au développement esthétique des éléments du folklore haïtien. Il participe depuis sa fondation à l’épanouissement culturel et au développement personnel, ainsi qu'à l’évolution et la valorisation des arts visuels, du spectacle et des savoirs traditionnels en Haïti. Le Centre culturel Pyepoudre est nourri par sa bibliothèque de proximité qui met en place et applique une politique pour la lecture publique, se lit sur son site web. Ce service...

Casimir Joseph, l’un des plus grands miniaturistes haïtiens, est mort

Culture - Casimir Joseph, l’un des plus grands miniaturistes haïtiens, est décédé à Boston, aux États-Unis, le jeudi 8 avril 2021.  Deux de ses disciples, Cornély Sandy et Alan Pierre-Louis, résidant aux États-Unis, ont précisé que maître « Case » est décédé sur son lit d’hôpital, à l’âge de 80 ans. La mort de maître Case me rappelle des souvenirs. Il peignait souvent sur sa galerie à la 2e ruelle Gauthier, au pied du sanatorium où il habitait dans le quartier de Carrefour-Feuilles, milieu où vivaient dans le temps beaucoup de peintres. Ludovic Booz, Claude Dambreville, Préfète Duffaut, Lionel Saint-Éloi, Schiller Saint-Éloi, Raymond Olivier, Guy Pierre,...

Marc Exavier cueille les éclats de son enfance

Culture - Publié chez C3 editions, « L’ombre si douce de l’Amandier; chroniques d’une enfance à Saint-Louis du Nord» (mars 2021), compose plusieurs récits brefs. L'auteur explore des thèmes comme la mythologie, la jalousie, la haine, la migration, et l'amour. Avec ce récit autobiographique, l’art du conteur de Marc Exavier atteint un nouveau sommet. «L’ombre si douce de l’Amandier; chroniques d’une enfance à Saint-Louis du Nord» est un livre guidé par l'urgence de ce qu'on a sur le cœur. Quatre vingt trois pages de plaisir incomparable. Dès la première page, la sonorité de langue, l’écriture et la description ciselée de poésie captivent l'imaginaire.  Le...

Concours de photographie autour d’Odette Roy Fombrun

Culture - IVAP-Haïti nous revient. Après le succès du concours « Petit-Goâve et ses patrimoines » ou «Patrimwàn lakay an m » ou encore  « Je prends la photo de Dany Laferrière », cette jeune institution œuvrant dans le secteur culturel enchaîne avec  « Je prends la photo et je présente Odette Roy Fombrun ». Une manière pour Ivap-Haïti d’honorer l’auteure de «Ma vie en trois temps» et de proposer aux jeunes ce patrimoine national vivant comme un modèle de valeurs. « Odette Roy Fombrun est un patrimoine national vivant. Elle est connue pour son travail remarquable et sa grande contribution au développement de l’éducation en Haïti.  Elle est également l’auteure d’un ensemble d’ouvrages portant...

Gary Augustin, dans la clameur du poème

Culture - Je suis entré dans ‘’terre brûlée’’, je me suis, au lieu de m’être fait incendier des mille étincelles pommées sous les cendres, reconstitué les ailes à travers les volutes de fumées qui s’évaporent et occupent toute la table des pages du livre. J’y suis entré les pieds nus. Sans bagage. Comme dans un lieu sacré. Avec l’émotion qui saisit à la gorge, un poète assis aux pieds des vagues, écoutant fleuve couler les quatre saisons de Vivaldi (four seasons). Ou qui semble, un 2 janvier du temps, offrir son exil contre un morceau de mer.          Il y a...

Jean Emmanuel Jacquet a causé avec le public du Centre Pen

Culture - Jean Emmanuel Jacquet était invité le samedi 10 avril 2021 par le Centre Pen Haïti pour une causerie autour de son travail de création et la présentation de ses deux derniers ouvrages, à savoir Trapèze et Depresyon. Par cette causerie animée par la poétesse Melissa Beralus, l’écrivain devenu en avril de l’année dernière Directeur Général de la Direction Nationale du Livre DNL (une tache qui lui va bien compte tenu de toutes ses implications dans l’univers du livre et tout ce qui lui est connexe), Jean Emmanuel Jacquet a eu l’occasion, entouré d’auteurs comme lui, de lecteurs, de journalistes et...

Une 61e édition réussie pour le festival Livres en Liberté à Gros-Morne

Culture - La 61e édition du festival itinérant «Livres en Liberté » (LEL) à Gros-Morne a eu lieu les vendredi 16, samedi 17 et dimanche 18 avril, sur les sites des Frères Montfortains et du Collège Jean XXIII dans le quartier de Cressac. Ce festival a donné lieu à une série d’activités : concert avec Jean Jean Roosevelt et Jeff Kavanah ; causeries, vente signatures... Plus de vingt auteurs en signature, trois maisons d’éditions sur place (Floraison, Correct Pro, édition de la Rosée) et 700 titres disponibles. L’académicien Guy Gérald Ménard a coupé le ruban à cette 61e édition de Livres en Liberté à Gros-Morne....

 Adieu super Mario

Culture - Cette photo est troublante. En fait, c’est un mural à la Rue Salem où vivait la victime. Il est réalisé par un « street artist » qui a le sens de l’intercommunication entre l’image exposée et le passant. Il présente un jeune homme qui sourit. Il porte une casquette rouge. Ses traits son méthodiquement présentés. Un portrait psychologique imposant. A bien regarder cette  figure d’une jeunesse vigoureuse et sans repère, on se dit qu’il n’y a aucun espoir et que tout ça va basculer bientôt dans une ravine. Durant les années 2010, on avait l’habitude de le rencontrer à la Bibliothèque du...

Le glas

Culture - Ne sonnez pas le glas maintenant pas encore Ne sonnez pas le glas tout espoir n'est pas mort Il est peut-être là, dans les champs, à glaner Ne sonnez pas le glas, cherchez, persévérez. Ne sonnez pas clairons, les envieux font ripaille Ne sonnez pas clairons, déjà ils s'encanaillent Ils sont là les jaloux pour signifier mon sort Ne sonnez pas clairons oyez ils ont tous tort. Ne sonnez pas le glas il n'a pas dit adieu Ne sonnez pas le glas de sa part c'est odieux C'est un profond silence que justifie l'absence Ne sonnez pas le glas ça...

La Dessalinienne

Culture - Pour le pays pour les ancêtres Marchons unis marchons unis Dans nos rangs point de traître Du sol soyons seuls maîtres Marchons marchons marchons unis Pour le pays pour les ancêtres II Pour les aïeux pour la patrie Bêchons joyeux bêchons joyeux Quand le champ fructifie L'âme se fortifie Bêchons joyeux bêchons joyeux Pour les aïeux pour la patrie Bêchons joyeux bêchons joyeux Pour les aïeux pour la patrie III Pour le pays et pour nos pères Formons des fils formons des fils Libres forts et prospères Toujours nous serons frères Formons des fils formons des fils Pour le pays...

Rose Lumane Saint-Jean au dernier carré du concours de l’éloquence international

Culture - Elle a passé la demi-finale avec succès. Rose Lumane Saint-Jean a brillé de mille feux et conquis, hier soir,  le cœur du jury. Tous les yeux étaient rivés sur  cette demi-finale, mettant  aux prises quatre postulants sélectionnés lors du deuxième tour en mars dernier. La licenciée en Sciences administratives et de gouvernance locale à l'Université publique du Nord au Cap-Haïtien a  defendu  avec brio son point de vue par des arguments convaincants. Un discours d'anthologie, empreint d'une grande profondeur. En demi-finale, sur le thème proposé « Faut-il faire passer les copains en premier ? », la jeune femme a particulièrement brillé. « Un copain est...

Tanbou-Literè fête ses dix ans

Culture - Le regroupement culturel artistique, Tanbou-Literè, célèbre une décennie. Pour marquer cette date, une rencontre festive et conviviale a eu lieu le samedi 10 avril 2021 à Idgie's restaurant, situé à Delmas 59. Retrouvailles, témoignages et prestations ont donné le ton pour souffler fièrement la dixième bougie de cette association qui, depuis dix ans, est au service de la littérature et de la culture haïtienne. Plus d’une dizaine de membres de Tanbou-Literè ont savouré un gâteau à Idgie's, pour marquer cet anniversaire. Devant un public composé d'écrivains, diseurs, comédiens, ainsi que quelques membres de l’association, les poètes Jean-Baptiste Anivince et Iléus...

Célébration des 300 ans d’Anse-à-Veau: la commission fait le point

Culture - « Pour la première fois dans l’histoire de la ville d'Anse-à-Veau, l’une des plus anciennes villes d’Haïti, on va commémorer ses trois cent ans de fondation. On n’a pas fêté ses 50 ans d’existence, ni son centenaire, encore moins son bicentenaire. Nous avons la chance de célébrer ses trois cents ans de fondation. Cette célébration, c’est la fête de tous les Ansavelais, c’est la fête du département des Nippes, c'est une fête mondiale », s’exulte le président de la commission, Yves Cassamajor, dans une interview accordée au journal Le Nouvelliste. La commission d'organisation des festivités des 300 ans de cette  ville située dans...

Mankouna

Culture - Dans ce pays de verdure et de mer qu’est Haïti, le soleil émerveillé balançait ses rayons de part et d’autre dès les premières heures de l’aurore. Son panier en main, il cueillait des fleurs multicolores pour le remplir. Tant il y en avait, tant il en prenait. Bougainvilliers, jasmins, roses, camélias, il ne se rassasiait point. C’était une fierté, semble-t-il, d’avoir participé à leur éclosion. Il se réjouissait de survoler tous les quartiers des villes et des bourgs pour s’assurer de la splendeur des lieux. Les oiseaux chantaient dans les palmiers touffus où ils construisaient leurs nids. Les tourterelles roucoulaient...