Guerre des gangs à Cité Soleil : de l’aide humanitaire pour des victimes, aucune décision pour faire cesser le conflit

Publié le 2022-07-18 | lenouvelliste.com

Déjà deux semaines depuis que la guerre des gangs fait rage à Cité Soleil. Les morts et les blessés se comptent par centaines. À la suite d’une rencontre dimanche dernier avec les agents exécutifs de cette commune à feu et à sang, le Premier ministre et le ministre de l’Intérieur envisagent d’apporter de l’aide humanitaire à la population de la zone de Brooklyn. Cependant, le gouvernement ne prend pour le moment aucune décision pour faire cesser le combat dans ce vaste bidonville, a rapporté au Nouvelliste Sherly Joseph, l’un des agents exécutifs.

Le gouvernement envisage de créer un couloir humanitaire pour faciliter l’envoi de l’aide humanitaire à des milliers de gens pris au piège dans la zone Brooklyn, un quartier enclavé. Mais pour le moment, il s’agit d’un projet.

Sherly Joseph, l’un des agents exécutifs de la commune de Cité Soleil, a indiqué au journal que lors de la rencontre de dimanche dernier avec le Premier ministre Ariel Henry et le ministre de l’Intérieur Listz Quitel, « il était question de voir comment on pouvait apporter de l’aide à la population en situation difficile, surtout à la population de Brooklyn, une zone enclavée privée d’eau et d’électricité. Il consiste à créer un couloir humanitaire pour acheminer de l’aide et permettre l’évacuation des blessés dans cette localité ».

Interrogée pour savoir si au cours de cette rencontre avec le gouvernement la question d’un cessez-le-feu entre les gangs armés et le rétablissement de l’ordre à Cité Soleil ont été abordés avec le chef du Conseil supérieur de la police nationale (CSPN), l’agent exécutif de Cité Soleil a souligné que ce point essentiel ferait l’objet d’une autre rencontre. « Au cours de la rencontre de dimanche, nous avions discuté de la façon d'apporter de l’aide à la population en difficulté, particulièrement à Brooklyn », a-t-elle rapporté.

« Le Premier Ministre Ariel Henry et le ministre de l'Intérieur et des Collectivités territoriales, Liszt Quitel, ont rencontré le dimanche 17 juillet les agents exécutifs de la commune de Cité Soleil. L'objectif de cette rencontre étant de coordonner l'assistance, en particulier aux victimes du conflit et à la population locale, ainsi que d'explorer toutes les pistes permettant un retour au calme », a fait savoir le ministère de l’Intérieur sur son compte Twitter.

L’ONU parle d’au moins 200 personnes tuées et une centaine de blessées entre le 8 et le 12 juillet dans la guerre des gangs à Cité Soleil. Le Réseau national de défense des droits humains (RNDDH) parle de son côté d’environ 300 morts et 160 blessés dans un bilan partiel.

Pour Sherly Joseph, la mairie de Cité Soleil n’est pas encore en mesure de fournir des chiffres exacts sur le nombre de personnes tuées et blessées dans sa commune ces derniers jours. Pour un chiffre approximatif, elle parle d’une centaine de personnes tuées et de 200 blessés par balle.

Elle a fait remarquer que ce conflit armé entre les gangs à Cité Soleil date de plus de trois ans. Depuis le vendredi 8 juillet dernier le conflit a pris une autre dimension quand le gang G-9 et alliés a attaqué le gang G-pèp afin de contrôler l’ensemble du territoire de ce vaste bidonville en proie à toutes sortes de problèmes, même les plus primaires…

  



Réagir à cet article