Le MCI et l’AIDE s’associent pour développer, promouvoir des entreprises en Haïti

Le ministre du Commerce et de l’Industrie, Ricardin St Jean, a paraphé ce jeudi 12 mai, dans les locaux du MCI un protocole d’accord avec l’Agence d’investissement et de développement d’entreprises (AIDE). Ce protocole d’entente qui s’étend sur une durée de trois ans vise à développer des activités communes dans le but de promouvoir le développement des entreprises en Haïti.

Publié le 2022-05-12 | lenouvelliste.com

Les projets qui seront conçus et  mis en œuvre à travers ce protocole  toucheront le développement du secteur privé, le développement des filières, le développement des entreprises, l’amélioration du climat des affaires. Le président du conseil d’administration de l’AIDE, John Herrick Dessources, dit vouloir être autour des acteurs un point de ralliement qui facilitera une meilleure coordination des ressources. M. Dessources saisit l’occasion pour remercier le ministre Ricardin St Jean d’avoir compris la nécessité de travailler ensemble afin  de permettre la création et le développement de plusieurs entreprises dans le pays.  

Le ministre du Commerce et de l’Industrie, Ricardin St Jean, n’a pas manqué de rappeler que l’Etat, à lui seul ne peut accompagner tous les entrepreneurs dans le pays. L’activité de ce matin, soutient le ministre St Jean, s’inscrit dans la stratégie du ministère qu’il dirige depuis 10 mois de développer de nouvelles stratégies avec des acteurs de la société civile. L’objectif est de promouvoir et planifier le développement du secteur commerce et de l’industrie, a précisé le titulaire du MCI.

« L’Etat ne peut à lui seul accompagner tous les entrepreneurs dans le processus de montage de leur dossier de plan d’affaires. L’Etat ne peut, à lui seul, assister les entrepreneurs dans la formalisation de leurs entreprises. Il ne peut pas à lui seul sensibiliser les entrepreneurs du secteur informel à se formaliser. L’Etat ne peut, à lui seul, contribuer au développement des filières », a avancé le ministre. Sur cette base, souligne-t-il, l’apport des organisations de la société civile s’avère d’une grande importance.

Pour sa part, John Herrick Dessources, président du conseil d’administration de l’AIDE estime que « nous pouvons reconstruire l’idéal haïtien par le travail, la formation et l’entrepreneuriat ». Il en a profité pour renouveler l’engagement de toute l’équipe de l’Agence d’investissement et de développement d’entreprises à travailler en faveur d’un mieux être en Haïti.

« C’est un engagement en faveur de la création des entreprises durable, de la richesse et de la redistribution de ces richesses à travers des emplois », a déclaré John Herrick Dessources. Pour lui, c’est un privilège de s’associer à une démarche qui vise le progrès et le développement.

« La formalisation de ce partenariat est l’aboutissement d’une longue période de travail », a-t-il rappelé, précisant que récemment, le MCI de concert avec l’AIDE appuie un groupe de 200 entrepreneurs du secteur productif dans le Nord et le Nord-Est du pays.

« Le ministère du Commerce et de l’Industrie a enclenché un vaste chantier qui appui les entreprises. Il a pris un certains nombre de mécanisme qui appuie le développement de ces entreprises », a vanté M. Dessources pour qui l’organisation prochaine des assises nationales sur le développement de l’économie bleue en Haïti vont apporter cette contribution substantielle au renforcement de l’écosystème entrepreneurial.



Réagir à cet article