Des bandits armés mis en déroute par la PNH à Croix-des-Bouquets, Delmas et aux Côteaux

Publié le 2021-11-15 | lenouvelliste.com

Les bandits armés n’ont pas eu un paisible week-end. Des agents de la Police nationale d'Haïti (PNH) ont mis en déroute des malfrats à Croix-des-Bouquets, Delmas et aux Côteaux. Vendredi, des membres du gang dénommé 400 Mawozo ont buté contre un check-point de la police. Selon le porte-parole Garry Desrosiers, qui intervenait sur Magik9, ces bandits armés ont fait feu sur les policiers qui ont riposté. « Ils étaient à bord de deux véhicules qu’ils ont descendu au moment des échanges de tirs. Les deux véhicules ont été interceptés. Certains bandits ont été blessés. Le service d’investigation de la police s’active afin de remonter aux occupants des deux automobiles », a fait savoir Garry Desrosiers. Le porte-parole n’était pas en mesure de confirmer si le chef de gang Lanmò san jou était présent ou était blessé dans cet affrontement.

Plus loin, Desrosiers a indiqué qu’un bandit a été stoppé par la police à Delmas, dimanche dernier. La victime se trouvait, avec deux autres bandits, à bord d’un véhicule de marque Chevrolet, modèle Colorado, immatriculé IT 06985. Selon le porte-parole, ce véhicule appartient à l’ONG Food for the poor et a été volé lors de l’enlèvement d’un employé de l’institution en octobre dernier. « Ce véhicule faisait l’objet d’une alerte. Hier dimanche la police était mobilisée dans toute la région métropolitaine. Quatre bandits se trouvaient à bord du véhicule. Ils ont fait feu sur la police et tenté de prendre la fuite. Ils ont été pourchassés par les agents. L’un d’entre eux a été stoppé. Un fusil d’assaut de marque AR15, deux plaques d’immatriculation et deux téléphones ont été confisqués », a détaillé l’inspecteur Desrosiers. 

Le parquet de Côteaux et des agents de l’UDMO ont mené une opération pour libérer une sexagénaire qui était séquestrée à Sinaï (Roche-à-Bateau). Selon le commissaire du gouvernement Jean Juner Zamy, trois bandits ont été tués dans des échanges de tirs avec la police. « Nous avons procédé à l’arrestation de madame Ronald ainsi connue. Deux bandits ont pris la fuite alors que deux armes à feu ont été confisqués », a fait savoir le chef du parquet.

Le phénomène de l’insécurité tend à prendre de l’ampleur dans la côte sud d’Haïti. Selon le chef du parquet des Côteaux, certains malfrats qui opéreraient à Port-au-Prince prennent refuge dans les endroits reculés de cette région du département du Sud et rendent la vie dure aux paisibles paysans. « Ils volent le bétail des paysans, les dépossèdent de leurs propriétés ou les décapitent certaines fois. La population, les autorités locales, toutes les structures organisées veulent collaborer avec la police et la justice pour éradiquer l’insécurité. On nous fournit des informations précises sur la localisation des bandits et nous menons des opérations pour les déloger. Dimanche soir, une opération menée à Chardonnières s’est soldée par la mort de trois bandits », a confié Me Jean Juner Zamy, qui a assuré que le parquet qu’il dirige est mobilisé pour rétablir la paix dans la juridiction. 



Réagir à cet article