Arrestation de Samir Handal, l’un des suspects dans l’assassinat de Jovenel Moïse

Publié le 2021-11-15 | lenouvelliste.com

L’homme d’affaires Samir Handal, objet d’un mandat d’amener émis par le parquet de Port-au-Prince, a été interpellé le lundi 15 novembre en Turquie. Une source diplomatique a confirmé l’information au Nouvelliste. « M. Handal était suivi durant deux jours. Il a été interpellé en Turquie. Il est sous le contrôle des autorités turques », a confié cette source au Nouvelliste. 

« On était au courant qu’il allait traverser en Turquie. La diplomatie haïtienne avait coopéré avec la diplomatie turque. À présent, on va devoir travailler afin d'obtenir son extradition. C’est un pas de géant dans l’aboutissement de l’enquête », a poursuivi cette source. 

L’arrestation de Samir Handal, a avancé cette source au journal, est le fruit de l’entraide judiciaire sollicitée par le ministre des Affaires étrangères Claude Joseph. Il faut rendre justice au président Jovenel Moïse, assassiné chez lui dans la nuit du 6 au 7 juillet dernier, a-t-elle souligné.

Le ministre des affaires étrangères Claude Joseph a évoqué cette arrestation en début d’après-midi sur les réseaux sociaux. Il a évoqué une conversation téléphonique avec son homologue turc Mevut Cavusoglu autour de ce dossier. « Je viens d’avoir une conversation téléphonique avec le chancelier turc, mon ami Mevlut Cavusoglu, pour remercier la Turquie pour l’arrestation de Samir Handal, l’une des personnes de grand intérêt dans l’enquête sur l’assassinat du président Jovenel Moïse. Le contact soutenu que nous avons eu depuis 2 jours sur ce dossier avec la Turquie est la preuve que la diplomatie peut soutenir la justice, la DCPJ, l’interpol, avec la coopération internationale, pour faire aboutir l’enquête internationale et rendre justice au président assassiné. Nous allons poursuivre les démarches diplomatiques avec la Turquie afin que Samir Handal soit transféré rapidement en Haïti et se présente devant la justice. Nous travaillons aussi avec d’autres pays amis pour que tous les suspects en fuite à l’étranger soient arrêtés et jugés », peut-on lire sur les réseaux sociaux de Claude Joseph.

En fin de journée, le journal a appris que le chancelier Claude Joseph a adressé une correspondance à son homologue turc Mevut Cavusoglu. Ce, pour solliciter du gouvernement turc le traitement rapide du dossier de transfert de Samir Handal en Haïti afin qu’il puisse répondre aux questions de la justice haïtienne qui enquête sur l’assassinat de Jovenel Moïse.

Fin juillet, le chef du parquet de Port-au-Prince de l’époque, Me BedFord Claude, avait émis des mandats d’amener contre Paul Denis et Liné Balthazar, les pasteurs Gérald Bataille et Gérard Forge Janvier et l’homme d’affaires Samir Handal pour leur implication présumée dans l’assassinat du président Moïse. D’autres suspects faisant l’objet de mandats d’amener ou d’avis de recherche ne sont pas encore interpellés. C’est le cas notamment de Joseph Félix Badio, John Joël Joseph et Wendelle Coq Thélot.

Mi-octobre, l’assaillant colombien Mario Antonio Palacios Palacios a été arrêté en Jamaïque. Selon la police, il faisait partie de la première équipe de mercenaires qui se sont introduits dans la résidence du président Jovenel Moïse dans la nuit du 6 au 7 juillet. 



Réagir à cet article