Le ministère des Finances pleure le départ de Pressoir Excéus

Publié le 2021-11-07 | lenouvelliste.com

Le ministère de l'Economie et des Fiinances (MEF) est orphelin d’un cadre expérimenté. Il s’agit du professeur Pressoir Excéus, décédé dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre dernier. Dans une note de presse publiée le 1er novembre, le MEF indique que « la disparition du professeur Pressoir Excéus qui a occupé la fonction de Directeur Général du Budget ( DGB) de février 2015 à avril 2016 est une triste nouvelle et un coup dur pour le pays en général et l'administration publique en particulier ». 

« Le Ministère de l'Economie et des Finances,  tout en présentant ses condoléances à  l'épouse, aux enfants et à toute la famille du défunt, ainsi qu’au personnel de la DGB, salue son parcours en tant que responsable expérimenté et rigoureux », poursuit la note du MEF. 

Le MEF, toujours dans cette note, a énuméré les différents postes occupés par le défunt au cours de sa grande carrière. « En 1989, il a débuté au Ministère de la Justice et de la sécurité publique (MJSP) comme traducteur. Au cours de cette même année, il a intégré le MEF en tant qu’économiste à la Direction des études économiques (DEE). Il fût tour à tour Directeur de la Dette Publique (1999-2001; 2004-2007), Directeur de la Programmation Budgétaire (2001-2004), Directeur du Contrôle Budgétaire (2007-2009), Directeur Général Adjoint (juin 2009-mars 2015). Son long parcours professionnel l’a conduit de 2016 à 2021 au Fonds d’Assistance Economique et Sociale (FAES) où il occupait les postes de Directeur puis Membre de cabinet du Directeur Général », peut-on lire dans la note. 

Le MEF souligne que Pressoir Excéus est la figure centrale phare de la transformation  de la Direction  du Budget au cours de ces deux décennies. « Il a toujours été intéressé par la diffusion et la modernisation de la recherche et de la praxis à ce niveau. Comme professeur, il a œuvré avec détermination pour la formation des jeunes cadres. Renforcée par son sens du travail en équipe, cette  conviction que la science devait être valorisée et vulgarisée au sein de la fonction publique, l'a guidé dans tous ses choix de vie. Tout au long de sa vie et de sa carrière,  ce grand serviteur de l'État, dégagé de tout carcan politique, a usé d'un esprit sobre marqué par le discernement et l'honnêteté. C'était un rude travailleur et un exemple de savoir-faire, qui restera avec nous pour l'éternité grâce aux performances éloquentes de  sa brillante carrière », conclut la note du kinistère des Fiinances.



Réagir à cet article