Insécurité

Les fidèles des églises protestantes, le nouvel ATM des kidnappeurs…

En l’espace de huit jours, les kidnappeurs qui opèrent en toute quiétude dans l’aire métropolitaine ont attaqué plusieurs églises protestantes, tué et kidnappé des fidèles. Dans la matinée du dimanche 3 octobre 2021, des individus vêtus de l'uniforme de la police ont enlevé trois fidèles à l’église Jesus Center à Delmas 29, dont le pasteur Jean Ferrer Michel. Plusieurs autres cas de kidnapping ont été enregistrés dans différents endroits de la capitale la semaine dernière.

Publié le 2021-10-06 | lenouvelliste.com

Le pasteur Jean Ferrer Michel, ainsi que Isabelle Devendegis et Norman Weiner, deux fidèles de l’église Jesus Center enlevés le dimanche 3 octobre dans le parking de l'église, sont toujours entre les mains des ravisseurs.

« Ayant stationné dans la matinée leur véhicule devant l’église, les kidnappeurs attendaient tranquillement le pasteur. Ces individus étaient vêtus de l’uniforme de la police, voilà pourquoi on n'y avait pas prêté attention », a rapporté au Nouvelliste un fidèle de l’église Jesus Center.

« Le pasteur Michel est arrivé à l’église aux environs de 7h40 du matin, 20 minutes avant le début du culte qui commence généralement à 8 heures. Le pasteur est entré dans le parking de l’église avec deux autres personnes qui l’accompagnaient. Les ravisseurs l’ont suivi au parking et l’ont forcé à monter dans leur véhicule. L’un d’entre eux a ensuite pris la voiture du pasteur… », a confié au journal un autre fidèle de l’église.

Les kidnappeurs ont exigé plusieurs millions de dollars pour la libération du pasteur et des fidèles, ont indiqué nos sources à l’église.

Dans la matinée du dimanche 26 septembre dernier, au moment de la grande prière du premier culte d’adoration de la première église baptiste de Port-au-Prince, des individus ont kidnappé Marie Marthe Laurent Lafaille avant d’assassiner son mari, Sylner Lafaille, diacre de cette assemblée. Tout s’était déroulé à l’entrée même du temple.

Après avoir passé plusieurs jours entre les mains des ravisseurs, Marie Marthe Laurent Lafaille a été libérée contre rançon.

Ces dernières semaines, il ne se passe pas un jour sans que plusieurs cas d’enlèvement aient été enregistrés à Port-au-Prince.

Parallèlement à la multiplication des actes de kidnapping, la police nationale a annoncé la semaine dernière, sur son compte Twitter, le « Quadrillage de la zone métropolitaine à cause des multiples cas de kidnapping enregistrés ces derniers jours. Des check sont effectués sur des véhicules. Les patrouilles sont accentuées dans les zones les plus exposées. La Police nationale d'Haïti invite la population à collaborer avec les agents de l’ordre, chargés de mettre en application ce plan visant à mieux contrôler la circulation des véhicules en effectuant également des contrôles de routine. Pour toutes informations relatives au signalement d’un acte de kidnapping, appelez au 122. Ces informations permettront aux autorités policières de mieux articuler ce plan de quadrillage visant à contrer le phénomène. »



Réagir à cet article