Vaccination contre la Covid-19 : entre actualité politique et passivité du MSPP

La vaccination contre la Covid-19 débute en grande pompe en Haïti depuis tantôt deux semaines. Attendus pendant des mois, les vaccins sont finalement arrivés, et les sites de distribution ne cessent d'augmenter au rythme des besoins jusqu'à atteindre certaines villes de province le mardi 27 juillet 2021. Parallèlement, les grandes campagnes de vaccination auxquelles le pays est habitué se font attendre.

Publié le 2021-07-27 | lenouvelliste.com

Depuis le 14 juillet 2021, Haïti a reçu un premier lot de 500 000 doses du vaccin Moderna à travers le dispositif COVAX. « Ces vaccins seront administrés gratuitement à la population haïtienne », avait déclaré la ministre de la Santé publique et de la Population, le Dr Marie Greta Roy Clément, qui a reçu les vaccins.

Environ 13 jours plus tard, les sites de vaccination contre la Covid-19 sont fonctionnels; ils respectent les principales normes de l'OMS/OPS. Pas moins de 5 sites de vaccination sont disponibles dans l'aire métropolitaine selon la dernière mise à jour du MSPP. Il s'agit notamment de « l'hôpital universitaire La Paix, l'hôpital Saint-Damien, les centres Gheskio IMIS/INLR et l'hôpital communautaire de Juvénat ».

Selon le dernier bilan du MSPP, « 1 171 personnes ont été vaccinées les 24, 25 et 26 juillet 2021. 3 028 personnes ont reçu une première dose, et 341 ont désormais le statut  " vaccination complète"» avec un vaccin unidose également disponible.

Une visite à l'hôpital universitaire de La Paix

L'hôpital universitaire La Paix, situé à Delmas 33, est l'un des premiers sites de distribution du vaccin contre la Covid-19 en Haïti. Cette cargaison de vaccins est destinée initialement en priorité aux professionnels de santé, aux personnes âgées et aux personnes ayant des comorbidités tel que prévu dans le plan de vaccination. Une infirmière au poste de distribution confie « que toutes les personnes sont vaccinées désormais indépendamment de leurs statuts ».

La raison qui avait expliqué cet ordre de priorité, explique-t-elle, c'est parce qu'on s'attendait à une grande affluence à l'hôpital universitaire La Paix. « N'ayant pas un grand espace pour recevoir tout le monde en même temps, on voulait respecter le plan du MSPP. »

Cependant, l'affluence attendue n'a pas eu lieu. Si l'on en croit les infirmières chargées de l'administration des vaccins, le nombre augmente un peu plus chaque jour, mais le poste de distribution n'est pas débordé.

La procédure de vaccination est relativement simple : « la personne signe un formulaire avec des informations personnelles qui pourront être utilisées au besoin. Puis, l'équipe médicale s'assure que la personne n'a pas de signes ni de symptômes qui s'apparentent à la Covid-19 avant de lui administrer le vaccin », confie cette infirmière qui a requis l'anonymat.

« Après la vaccination, il y a une salle d'observation dans laquelle la personne est suivie pendant une trentaine de minutes avant de partir avec son carnet vaccinal et quelques conseils d'usage, précise-t-elle.»

« Depuis le début de la vaccination, précise cette infirmière, aucun effet indésirable n'a été constaté. Il y a une dame qui a eu un malaise, mais c'était plus une crise d'anxiété qu'autre chose. »

Dans tous les autres centres de distribution, le constat est le même : « il n'y a pas une grande affluence.»

La faute à une actualité politique qui phagocyte le dossier de la Covid-19. Il n'y a par ailleurs aucune grande mobilisation, aucune campagne de sensibilisation, ce qui laisse libre court à toutes les rumeurs antivaccin.

À noter que le ministère de la Santé publique et de la Population a annoncé, le lundi 27 juillet 2021, l'ouverture de deux nouveaux centres de distribution du vaccin contre la Covid-19 : « l'un à l'hôpital universitaire Justinien au Cap-Haïtien, l'autre au bureau central du MSPP à Port-au-Prince.»



Réagir à cet article