La médiation au centre du 8e Salon du droit à Port-au-Prince

Le cabinet Patrick Laurent et associés a organisé, le vendredi 7 mai, à l’hôtel Marriott, à Port-au-Prince, la huitième édition du Salon du droit, autour du thème « Les avantages de la médiation dans la résolution des conflits ».

Publié le 2021-05-07 | lenouvelliste.com

Cette nouvelle édition du Salon du droit est l’occasion pour les professionnels du droit, les étudiants et les autres concernés évoluant dans le domaine de découvrir l’importance de la médiation dans la résolution des conflits, a précisé Me Patrick Laurent, dont le cabinet est le principal initiateur de cette activité. Selon l’homme de loi, depuis neuf ans, le Salon du droit entend accroitre l’intérêt des jeunes sur les questions du droit, mais aussi permettre à la communauté de rencontrer les professionnels du droit et de découvrir les diverses institutions évoluant dans la filière du droit.

Le Salon du droit est à la fois une activité didactique et ludique, fait savoir Me Laurent, estimant que la culture juridique manque à la population, le vivre-ensemble a abandonné la société et les conflits semblent insolubles. D’où la nécessité d’opter pour la médiation pour aboutir à des solutions, constate le juriste.

Présent à cette activité, le ministre de la Culture et de la Communication a exposé les avantages de la médiation, mais surtout le rôle du médiateur. En effet, la médiation doit contribuer à la renaissance de la loyauté et la bonne foi dans les relations, selon Pradel Henriquez. Le titulaire du MCC en a profité pour rappeler l’importance du salon dans la vie de la société, notamment dans le secteur culturel, en montrant les voies et la nécessité pour défendre les droits des acteurs, des artistes ou tout autre, évoluant dans le domaine culturel. Pour Pradel Henriquez, depuis sa première édition, le Salon du droit offre à la population un accès privilégié au système judiciaire, mais aussi contribue à poser une pierre en plus à la construction du système judiciaire.

La médiation pour traiter les différends au sein de l’appareil judiciaire, la médiation pour traiter les problèmes au sein de la Police nationale d’Haïti, la médiation pour résoudre les problèmes liés à l’emploi sont parmi les sous-thèmes qui ont été abordés à environ huit panels. Ce salon a réuni plusieurs personnalités, notamment les principaux intervenants, dont Patrick Pélissier, le juge Ikenson Edumé, Jhonson Chery, Ibréus André, James Boyard, Jean Miguelite Maximé sous la coordination du Protecteur des citoyens, Renand Hédouville qui, dans son intervention, a plaidé en faveur d’une solution au kidnapping qui fait rage en Haïti.

Florence Lisené florencelisene@gmail.com
Auteur


Réagir à cet article