Le marathon de la vie 

Publié le 2021-04-21 | lenouvelliste.com

«Dans la nuit Mozambique» de Laurent Gaudé est composé de quatre récits brefs sur la violence, l'existence, la migration, l'amour, la mort, le souvenir et en toile de fond, les bas-fonds de l'âme humaine. Un récit  imagé, écrit d’une plume vive qui sait user d’humour et d’émotion.

Je lis peu de romans en ce  moment, et il m’arrive d’oublier ce que j’ai lu ! Parmi les romans qui m’ont marqué ces derniers temps je retiendrais « Dans la nuit Mozambique » parce que je suis particulièrement sensible à l’écriture de cet écrivain mais aussi ce livre m’a fait voyager. Ce n'est pas un voyage comme on pourrait l'entendre mais plutôt une exploration de l'âme humaine. 

Cet ouvrage est constitué de quatre récits brefs qui se déroulent dans quatre régions du monde : Saint-Malo, New-York, Afrique et Portugal. Le protagoniste principal de chaque nouvelle est confronté à la mort soit par la violence ou par la maladie. 

« Sang Négrier» c'est l'histoire de Bressac, capitaine d'un navire qui transporte une pile d'esclaves en Amérique et qui meurt à Gorée, au Sénégal. Un homme prend les rênes du navire, il ordonne de changer de cap pour apporter la dépouille du capitaine à sa famille à Saint-Malo avant de continuer la route vers l'Amérique. Après plusieurs semaines de navigation, le navire est arrivé à Saint-Malo. Durant le débarquement du cercueil du capitaine cinq esclaves s'évadent. Choquée, la population fait tout pour récupérer les Nègres. Assassinats, maltraitances, humiliations parmi les esclaves, l'un d'eux en réchappa. Ce dernier, assoiffé de vengeance, jettera sur chaque membre de l'équipage une étrange malédiction, clouant un doigt à chaque porte. Cet acte  est porteur d’un message : « Vous n’aurez jamais la paix aussi longtemps que vous serez en vie ».

Écrit d’une plume sensible et fervente, « Gramercy Park Hôtel» est le récit qui se situe au centre du livre. C’est l’histoire du vieux Mosche, poète pendant ses heures perdues, ce dernier se remémore d’une soirée au Gramercy Park Hôtel à New York qu’il eut avec  Ella, son amour. C’est un récit sur la vieillesse, sur la joie de vivre. Le temps et l’amour. 

«Dans la nuit Mozambique», Fernando Pimenta, et le contre-amiral Da Costa se réunissent une ou deux fois par an pour partager ses sentiments et des histoires à bâtons rompus. Paseo leur raconte l'histoire de la fille de Tigirka qu'il a retrouvée mort après un lynchage sur son bateau sans qu'aucune raison ne lui soit donnée. 

Dans « Le colonel Barbaque » il est question de la vie de Quentin Ripoll, un soldat français mort après avoir vu des morts et d'actes de violence de la Guerre 14-18. M’Bossolo, soldat africain mort de la grippe espagnole, lui sauvera la vie. Durant un affrontement entre les Français colonisateurs et les Africains, il choisira le camp du Sénégal, son pays d'accueil, et se fera appelé Colonel Barbaque. 

Il y a des livres que l’on tarde à ouvrir pour gagner du temps, pour conserver leur part de mystère et de leur précieux parfum d’inédit. «Dans la nuit Mozambique» appartient à ces livres-là. Avec des pages éblouissantes d'intelligences, ce roman est à lire et a relire.

( Dans la nuit Mozambique de Laurent Gaudé, éd

Actes Sud 2008 )

Marc Sony Ricot 
Auteur


Réagir à cet article