Lancement de la première édition du prix Jefferson Gétro Versailles aux Verrettes

Publié le 2021-04-14 | lenouvelliste.com

Pour lancer en grande pompe la première édition du concours de dissertation baptisé « Prix Jefferson Gétro Versailles », une conférence-débat a t réalisée le vendredi 9 avril 2021 au Centre de lecture et d'animation culturelle (CLAC) des Verrettes à l'angle des rues Boyer et Dumarsais Estimé. Autour du thème « Jeunesse et implication sociale », cette conférence a fait  la part belle à l’imaginaire des écoliers.

À l’initiative du Regroupement des jeunes dévoués pour le relancement des actions civiques et cociales (REJEDRACS), une conférence-débat s’est déroulée sur le site du CLAC des Verrettes pour lancer le concours de dissertation devant marquer la première édition du prix « Jefferson Gétro Versailles ».

Selon les responsables du REJEDRACS, ce concours de dissertation vise, d’une part, à immortaliser le passage du membre cofondateur parti vers l’au-delà prématurément, et, d’autre part, répondre à ses responsabilités sociales vis-à-vis des jeunes Verrétiens.

Devant une salle comble, constituée majoritairement d'élèves et de directeurs d'école, Billy Doré, coordonnateur adjoint du REJEDRACS, a salué l'assistance et prononcé les propos de bienvenue. L’étudiant en relations internationales à l'Université d'État d'Haïti (UEH)a donné le ton pour ce concours de dissertation.

Par l'entremise d'un panel ayant pour modérateur l'ingénieur en informatique, membre du REJEDRACS, Ronick Romulus, la jeunesse verrétienne a été édifiée. Sur le thème « Jeunesse et implication sociale », Smay Croyan, psychologue de formation et psychothérapeute, a fait l'historicité du concept « jeunesse » en mettant l’accent sur les réalités sociopolitiques ayant amené des penseurs à théoriser sur la jeunesse en tant que catégorie sociale. Dans cette approche, il a abordé la mission que la jeunesse (européenne) s’est donné dans un contexte marqué par les lourdes conséquences de la Deuxième Guerre mondiale : la socialisation et l’instruction. Le psychologue a parlé de la jeunesse en tant qu’une tranche d’âge dont les bornes varient d’une société (institution) à une autre. Le psychologue a souligné l’étroite relation existant entre jeunesse et maturité psychophysiologique. Selon Smay, les premières formes d’implication sont décelées au niveau de la famille, où les jeunes commencent à aider leurs parents dans leurs activités génératrices de revenus. 

Jackson Mérinor, politologue, étudiant en maîtrise en études européennes, a présenté la jeunesse comme un état d’esprit, car, selon lui, être jeune n’est pas qu’une affaire d’âge mais plutôt une question d’état d’esprit, d’énergie, de motivation et de force intérieure. Pour Mérinor, les jeunes constituent une force non négligeable d’un point de vue démographique.

Pour Jackson Mérinor, les jeunes doivent prendre conscience de leur majorité dans la population haïtienne. Dans une approche plutôt politique, Jackson a souligné l’importance de l’implication des jeunes dans la vie sociale ; il reconnaît que le champ associatif est plus attractif que le champ politique. Cependant il a nuancé en affirmant que ne pas faire de la politique, c’est une forme de politique.

Plus loin, il a questionné l’implication face à l’émigration systématique des jeunes vers l’Amérique latine (Brésil, Chili). Il a abordé le problème de l’intégration des jeunes, marquée par un conflit générationnel mettant aux prises les représentants du statu quo et les jeunes. Il faut, selon ses dires, que la jeunesse prenne conscience de sa situation afin d’engager des actions stratégiques dans le but de contribuer à un changement réel. 

Rysdaël Clébert Duvelsaint, coordonnateur exécutif du REJEDRACS, et Billy Doré, coordonnateur adjoint, ont tour à tour présenté, de manière détaillée, ledit projet (but, objectifs, attente) et les règlements du concours après la conférence-débat, bien avant les mots de la fin, prodigués par le secrétaire exécutif, Rolph Louis-Jeune. 

Prix Jefferson Gétro Versailles

« Prix Jefferson Gétro Versailles », c’est une initiative du REJEDRACS qui vise à mettre en valeur la grandeur de la vision de ce jeune qui n’a malheureusement pas eu la chance de voir ses rêves les plus précieux réalisés dont « celui  de voir une Haïti développée où les jeunes font partie intégrante de la vie politique du pays », a déclaré Rysdaël Clébert Duvelsaint. 

Selon Billy Doré, le texte soumis doit être l’œuvre du participant et faire preuve d'originalité. La proclamation des résultats est prévue le 30 avril 2021. Le thème du concours est « Jeunesse et implication sociale ».

Le texte doit compter au moins trois pages, sans compter le plan de travail. Les trois premiers lauréats recevront des primes. Le premier lauréat sera considéré comme l'ambassadeur de la prochaine édition du concours et ne sera plus habilité à y participer.

Marc Sony Ricot jeunesseht@gmail.com
Auteur


Réagir à cet article