Manifestations en Colombie: un président déconnecté d'un pays en crise

Publié le 2021-05-10 10:00:03

Face à la colère de la rue et aux manifestations qui se succèdent en Colombie, entachées d'une répression policière condamnée par la communauté internationale, le président Ivan Duque semble erratique, voire déconnecté de son pays en crise, selon des analystes. Des centaines de milliers de personnes protestent depuis le 28 avril. Appauvri par la pandémie et confronté à une recrudescence de la violence, le pays s'est retourné contre son dirigeant. En 2019, un mouvement étudiant inédit avait donné un premier avertissement à ce président, le plus jeune de l'histoire contemporaine de la Colombie, aujourd'hui âgé de 44 ans. Après des décennies de stigmatisation de la protestation sociale, associée aux rébellions de gauche, les jeunes, qui n'ont pas connu les années noires du conflit armé, ainsi que les syndicats, les indigènes, n'ont plus peur de revendiquer de meilleures conditions de vie. Si la plupart des manifestations de ces derniers jours sont pacifiques et festives, certaines ont été marquées par des violences, qui ont fait au moins 26 morts et quelque 1.500 blessés, civils et agents des forces de l'ordre, selon un bilan du gouvernement.



Réagir à cet article