MUPANAH: grandeur et décadence

D'ici et d'Aujourd'hui

Publié le 2006-04-18 | Le Nouvelliste

Culture -

Créé à l'origine pour un mausolée et transformé en 1983 en musée - et pour cause !- le Musée du Panthéon national d'Haïti (MUPANAH) fait face à un problème environnemental assez sérieux. C'est un projet ambitieux et généreux qui tient du domaine du rêve et d'une vue de l'esprit. L'état général de ce patrimoine, ses ressources humaines et matérielles, l'étroitesse du cadre du bâtiment, tout cela est à mettre au compte d'une institution qui ne semble orientée efficacement par aucune politique muséographique. Certes, son attraction est spectaculaire : architecture à l'italienne, symbole de la modernité au plan de la forme, structure physique formidable, superbe parti pris de perspective. Mais ce n'est pas tout. « Un musée est un lieu digne de toute ville qui bouge à travers les collections, les activités d'animation et la politique du public », pour reprendre une définition classique chère à un muséologue haïtien contemporain. Faut-il souligner qu'il est agréable de constater que le ton de cet édifice a changé depuis que la commémoration du bicentenaire de notre Indépendance était annoncée. Ou alors le processus d'institutionnalisation de ce haut lieu de mémoire était enclenché : existence d'une archive littéraire palpable du musée, de salle, d'outils de conservation et de restauration, sans oublier par la suite le projet de création d'un musée d'art. Et patati et patata. Le style pompeux et snob faisait ainsi place à une vision muséale protectionniste assez pratique. On était tenté d'apprécier la nouvelle formule qui semblait signaler un nouveau départ. En effet, plus d'un tiers des Haïtiens ne voient aucun inconvénient à ce que l'on accorde au MUPANAH un statut semblable à celui que l'on offre à tout musée (d'histoire) digne de ce nom. Et destiné à montrer sans cesse l'extraordinaire- que dis-je ?- l'indescriptible richesse de la mémoire nationale que l'on dit ''vaine'' en ceci qu'elle souligne les amalgames idéologiques qui brouillent insidieusement notre vision commune de peuple assoiffé de justice. Et de liberté. La culture haïtienne forçant l'admiration doit offrir au monde une vitrine à laquelle il ne croyait plus. L'histoire nationale comme l'art en appellent donc à une communion des consciences. Et c'est la mission du MUPANAH d'aider à renouer avec les idéaux de la République. A l'heure où le pays se bat pour une grande ouverture sur ses liens organiques avec pour dénominateur commun l'idéal d'une société cohérente, parfaitement réconciliée avec elle-même et sensible aux valeurs universelles.

Robenson Bernard Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".