Culture, pauvreté, politique

Bloc-notes

Publié le 2016-12-07 | Le Nouvelliste

La vitalité des activités culturelles ne fait pas de doute. Festivals, colloques, nombreux, les événements et les activités qui en témoignent. De vrais succès. Mais il y aurait sans doute quelque chose de malsain à vouloir opposer cette vitalité à une prétendue malédiction ou une logique d’échec qui caractériserait Haïti dans ses dimensions politique et économique. L’éloge est pervers et en poussant cette vision jusqu’au bout, on en viendrait à souhaiter plus de malheur pour plus de culture. Il faut peut-être penser ces pratiques culturelles dans leur inscription dans l’ensemble des contradictions et des faits sociaux qui font la vie haïtienne. Et si la vitalité est réelle, « la culture » n’est pas moins affectée par les problèmes économiques et politiques. Et quelle est sa valeur humaine si elle ne témoigne du réel, dans sa violence, sa laideur, et dans les espérances auxquelles tout peuple a droit ? Et quelle honnêteté de la part des « créateurs » s’ils ne reconnaissent que c’est dans l’énorme fond des richesses symboliques de la culture populaire qu’ils puisent leurs mots et leurs images? Cette culture populaire dont les premiers porteurs et acteurs vivent mal. Peut-être faudrait-il penser à contribuer à changer leurs conditions de vie plutôt que de prendre leurs malheurs comme condition nécessaire et permanente à la vitalité culturelle… Surtout en ces temps où le pays semble divisé dans sa perception de lui-même en deux camps. « C’est la guerre », m’ont dit deux membres du personnel de soutien engagé pour le festival Etonnants Voyageurs. Pour eux, il y a un pays qui donne tout à quelques-uns et refuse tout aux autres. Ils ne sont pas les seuls. Nombreux sont ceux qui pensent comme eux. La victoire qu’on suppose à Jovenel Moïse n’a amené ni liesse ni apaisement. Au contraire, pour de nombreux citoyens, elle est assimilée (à tort ou à raison) à la victoire du camp des riches. On n’a pas vu de fête populaire. On a été plutôt témoin sans être vraiment surpris de quelques maladresses et forfanteries de quelques voix qui semblent dire : désormais nous allons pouvoir faire à notre guise. La symbolique des élections tient uniquement dans la révélation que nous pouvions les conduire. Et si, pour beaucoup de citoyens, les résultats du processus doivent être respectés à condition qu’ils soient conformes à la réalité du vote, pour beaucoup d’autres, cette idée de la victoire d’un camp qui s’oppose à leurs droits et méprise leurs besoins est plus forte que le formalisme. L’écart creusé entre les classes sociales et la perception par les masses de cet écart ont produit cette vision conflictuelle. Le passage de Michel Martelly au pouvoir a contribué à les renforcer et Jovenel Moïse n’a pas su (certains de ses supporteurs ne l’y ont pas aidé) sortir de cette image d’agent de la continuité du pire pour une très grande partie de la population. Dans ce contexte, les pratiques culturelles et artistiques deviennent un jeu encore plus sérieux. Et si leur résonance à l’étranger contribue à donner une image positive d’un pays souvent réduit à une caricature, comment faire qu’elles contribuent à l’avènement de plus de bien-être et de justice sociale ? Cette question se pose douloureusement aux « artistes » et « créateurs » qui veulent l’entendre. C’est une des questions du moment. Loin de tout exotisme et de tout triomphalisme. Le festival Etonnants Voyageurs a touché plus d’un millier d’élèves dans quatre villes du pays. Les questions posées par les lycéens témoignent de ce sens de l’urgence et demandent une prise en compte des urgences de l’heure.
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".