Catastrophe naturelle

1.9 milliard de dollars de pertes pour Haïti après Matthew, selon Yves Bastien

Publié le 2016-10-27 | Le Nouvelliste

National -

Des centaines de morts et de blessés, des plantations dévastées, des maisons détruites, des ponts et des routes coupés, des têtes de bétail emportées par les eaux en furie…. Les pertes causées par l’ouragan Matthew sur Haïti sont estimées à 1.9 milliard de dollars, a fait savoir jeudi au Nouvelliste le ministre de l’Economie et des Finances. Selon Yves Romain Bastien, le gouvernement est en discussion avec les bailleurs de fonds internationaux pour des dons et des prêts entre 350 et 400 millions de dollars. La facture des dégâts de l’ouragan Matthew sur Haïti est salée. 1.9 milliard de dollars de pertes. La communauté internationale ne se bouscule pas pour sortir le chéquier. « Nous sommes en négociation avec la BID, peut-être qu’on va avoir une lettre responsive demain (ce vendredi) de 110 millions de dollars, a fait savoir au Nouvelliste le ministre de l’Economie et des Fiances. Nous sommes en discussion aussi avec la Banque mondiale pour un emprunt qui se situe à 60 millions de dollars à 0.% le taux d’intérêt. L’aide de la Banque mondiale bloquée depuis l’arrivée du président Privert au pouvoir va reprendre et il est possible qu’une bonne partie soit utilisée aussi pour des réponses dans l’urgence. Ils vont débloquer autour de 9 millions de dollars. Et nous sommes aussi en discussion avec le Fonds monétaire international.» Pour l’ensemble de ces discussions avec les bailleurs de fonds internationaux, les ressources vont se situer entre 350 et 400 millions de dollars de prêts et de dons, a précisé au journal Yves Romain Bastien joint par téléphone. En revanche, le grand argentier de la République a souligné que beaucoup de promesses d’aide après la catastrophe ne sont pas encore concrétisées. Il a cité à titre d’exemple environ un million de francs suisses promis à Haïti et la promesse du gouvernement américain, entre autres. Le gouvernement peut aussi compter sur les 23.4 millions de dollars d’indemnité du mécanisme d'assurance contre les risques liés aux catastrophes dans les Caraïbes. Cet argent est actuellement sur le compte de l’Etat à la banque centrale, a affirmé le ministre Bastien, soulignant qu’il ne constitue qu’une goutte d’eau dans l’océan des besoins du pays. Selon le ministre de l’Economie et des Finances, le gouvernement mobilise des fonds actuellement sur deux fronts : les réponses dans les zones affectées par l’ouragan Matthew et les élections fixées au 20 novembre de cette année. Cette semaine, a-t-il dit, le gouvernement se concentre sur la réhabilitation des bâtiments publics comme les écoles touchées par le mauvais temps et qui vont servir de centres de vote. « Ensuite, il va falloir créer des conditions pour que les sinistrés restent dans leur zone. Autrement, on aura une migration vers les villes les plus importantes du pays », prévoit Yves Bastien. Pour éviter cette situation, il a annoncé des travaux à haute intensité de main-d’œuvre comme le ‘’cash for work’’ et dans le secteur agricole. « Tout ce qu’on peut faire à court terme pour que les gens puissent recouvrer leur pouvoir d’achat, on le fera… », a-t-il promis. L’objectif principal du gouvernement pour le moment c’est l’organisation des élections le 20 novembre, a affirmé le ministre des Finances. La réhabilitation des infrastructures et l’aide aux sinistrés a-t-il dit, sont aussi essentielles pour le gouvernement comme actions. M. Bastien, comme Jocelerme Privert, croit qu’il faut mettre de l’ordre dans la distribution de l’aide dans les départements dévastés par l’ouragan. 153 millions de gourdes ont été mises à la disposition des Travaux publics pour dégager les routes et permettre une meilleure circulation dans toutes les zones touchées par les intempéries. Il a été aussi demandé au ministre de l’Agriculture un plan pour ne pas rater les prochaines campagnes agricoles. Les politiques et les parlementaires ne ratent jamais une occasion pour critiquer la gestion post-Matthew du gouvernement qualifiée comme une autre catastrophe après les dégâts de l’ouragan. A ces critiques, le ministre de l’Economie et des Finances répond en faisant remarquer que le pays se trouve dans une période électorale et que des gens voudraient avoir une partie de l’aide pour assurer eux-mêmes la distribution. Selon lui, le gouvernement a fait l’effort d’envoyer dans les régions affectées l’aide nécessaire, mais des particuliers sur le terrain cherchent à en tirer profit. « Je pense que c’est mesquin », a-t-il dit, tout en reconnaissant qu’il reste encore beaucoup à faire pour les victimes. Requis de dire si le gouvernement entendait produire un budget rectificatif pour mieux dépenser les prêts et les dons, M. Bastien a souligné que dans l’actuel budget, 56% des fonds sont alloués au fonctionnement.« Non, on ne va pas avoir de budget rectificatif; d’ailleurs, il n’a même pas été voté dans les deux chambres. Il va falloir attendre », a-t-il soutenu. Cependant, le ministre de l’Economie a souligné que dans un autre cas de figure, l’exécutif, le Parlement, la société civile et les forces vives du pays pourraient décider d’avoir un autre budget. Avant l’ouragan Matthew, Yves Romain Bastien se fixait comme objectif un taux de croissance pour l’exercice 2016-2017 autour de 2%. Un peu faible, mais qui permettra à l’économie du pays de prendre une autre direction. Maintenant, « je ne suis pas certain », a-t-il dit. « Les pertes sont énormes, il va falloir repenser les objectifs de croissance », a-t-il soupiré. Même après les élections et l’arrivée d’un gouvernement plus légitime, le taux de croissance ne va pas dépasser 1%, selon les prévisions du ministre de l’Economie et des Finances.

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".