Bientôt un programme de master en géosciences appliquées aux géorisques en Haïti

L’Unité de recherche en géosciences a tenu un atelier de travail les 27 et 28 juin au Plaza hôtel pour finaliser le projet de l’instauration du programme de master en géosciences appliquées aux géorisques en Haïti. Plusieurs personnalités, notamment des professeurs d’universités étrangères et haïtiennes ont participé à l’élaboration dudit projet visant la formation des spécialistes devant s’occuper du sol et du sous-sol haïtiens particulièrement.

Publié le 2016-06-29 | Le Nouvelliste

National -

Nul n’est censé ignorer la vulnérabilité et la précarité qui caractérisent le sol et le sous-sol haïtiens. Outre les risques d’inondations, de glissements de terrain, et autres provoqués par de mauvaises conditions météorologiques, des cataclysmes naturels, d’autres phénomènes écologiques et géologiques se produisent régulièrement. Plus d’une fois, le pays fait montre d’impuissance face à ces réalités, tandis qu’ailleurs, d’autres pays de la planète en font des sujets d’intérêt national. C’est en ce sens que se révèle l’importance de l’implémentation de ce programme au bénéfice de la société haïtienne, à entendre les responsables de l’Unité de recherche en géosciences (URGéo), qui a posé les bases de ce projet de master à la Faculté des sciences de l’université d’Etat Haïti, depuis 2013. Pour l’URGéo, revenir avec les études en géosciences dans la formation spécialisée haïtienne sera d’une grande utilité. Ce programme se fera graduellement par option. « Nous débutons avec les géorisques, mais nous avons les options minières et génie civil », a informé l’un des responsables de cette unité, Dominique Boisson, docteur en géologie. « Nous allons commencer avec la maîtrise, pour ensuite former des docteurs en Haïti qui pourront se mettre au service de toute la République », a indiqué le professeur qui, d’un ton plutôt rassurant, évoque déjà la possibilité d’avoir un master caribéen. Alors qu’on ne l’attendait pas, le séisme dévastateur du 12 janvier 2010 avait exposé toute la faiblesse de l’État ainsi que la défaillance des autres institutions de la société. Des milliers de morts et de dégâts matériels enregistrés. Et rares étaient les spécialistes haïtiens à même d’intervenir sur la situation, pour dégager des approches scientifiques de l’événement. C’est le constat de Kelly Guerrier, docteur en sciences de l'ingénieur , membre et bénéficiaire de cette unité de recherche. « Nous voulons former des experts haïtiens qui peuvent aider la population à comprendre mieux les phénomènes et développer des rapports appropriés, pour éviter des conséquences fâcheuses à l’avenir », a-t-il soutenu pour justifier l’importance du programme. C’est en ce sens qu’abonde Evens Emmanuel, directeur du Collège doctoral d’Haïti, qui croit que ce projet servira le pays et le monde entier. « Avec une maîtrise en géosciences et géorisques, nous pourrons participer à la formation des cadres qui développeront des théories et réflexions propres au milieu.» Ce programme de maîtrise est considéré simultanément comme un « aboutissement et un point de départ » pour Éric Calais, qui dirige actuellement le département de géosciences de l’École normale supérieure à Paris. C’est la cristallisation d’un ensemble d’idées et de réflexions engagées particulièrement après le séisme du 12 janvier 2010. Tout en restant optimiste, le professeur Calais estime qu’il y a du pain sur la planche pour arriver à former une pléthore d’ingénieurs et de scientifiques compétents dans ces domaines dans les prochaines années. A la suite du cataclysme, tant d’études sur les géorisques ont été réalisées par des entreprises étrangères qui en profitent pour faire leur beurre. À ce niveau, Eric Calais croit que ce programme de master sera opportun pour Haïti qui disposera de ses compétences internes sur le marché du travail. La volonté, l’ambition et toutes les ressources académiques se mobilisent pour rendre effectif ce projet de master. Néanmoins, les matériels de travail, les moyens de fonctionnement sont limités. Même s’il croit que l’initiative doit rester sous la direction des chercheurs, des scientifiques, Dominique Boisson invite l’État et les autres acteurs à s’impliquer davantage pour faire avancer le projet.

Fondé depuis janvier 2011, l’URGéo se donne pour mission de « faire progresser la connaissance du sol et du sous-sol haïtien. Elle assure le leadership du programme de Master à la FDS-UEH avec l’appui de L'UEH, l’ambassade de France en Haïti, l’École normale supérieure de Paris, Académie des sciences de Cuba, Conférence des présidents d'université, Centre National de l'Information Géospaciale (CNIGS, Bureau des Mines et de l'Énergie (BME), Académie de Recherche et d'Enseignement Supérieur Wallonie Bruxelles - Commission de la Coopération au Développement (ARES CCD), Image_Espace-Dev, Université catholique de Louvain (UCL), Université des Antilles, Geoazur,Université de Liège (ULg) et Laboratoire National du Bâtiment et des Travaux Publics (LNBTP).
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".